Nouveau monde. La carte à puce

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On parle des innovations technologiques qui ont changé nos vies. Impossible de ne pas évoquer la carte à puce. Cette invention française a révolutionné les paiements, mais pas seulement.

Seuls les plus jeunes, aujourd’hui, ne savent pas que la carte à puce a été inventée en France, par un génial bricoleur, Roland MorenoAu départ, ce n’était pas une carte qu’il voulait faire mais une bague connectée, qui contiendrait un porte-monnaie électronique pour payer dans les restaurants et les magasins. Finalement, la carte s’est imposée à la fois comme moyen de paiement, avec un code confidentiel, et comme moyen d’authentification (par exemple, les badges d’entreprises ou les cartes sans contact pour les transports). Elle est aussi très répandue aujourd’hui dans la téléphonie mobile à travers les cartes SIMC’est quoi, une carte à puce ? C’est une carte en plastique avec un petit circuit intégré (puce) qui peut contenir de l’information numérique. Au départ, c’était une simple mémoire passive. Puis, on y a mis un véritable microprocesseur, capable de traiter de l’information, de manière active. Au total, 45 brevets ont été déposés pour la carte à puce.

La carte à puce a fait la fortune de son inventeur

Roland Moreno aurait empoché 150 millions d’euros de royalties, au cours de sa vie. Une belle fortune pour le remercier d’avoir changé nos vies. D’autres inventeurs ont cependant disputé à Moreno la paternité de cette invention, notamment un ingénieur du Centre national d’études des télécommunications (CNET) et des industriels allemands, mais aucun n’a obtenu gain de cause. Il reste bien l’inventeur officiel, même si d’autres personnes, comme le Français Michel Ugon, ont également déposé des brevets. À la fin des années 90, les brevets sont tombés dans le domaine public mais Roland Moreno a continué à toucher des royalties sur les cartes sans contact, jusqu’à son décès en 2012.
La carte à puce, inventée en 74, ne s’est généralisé en France qu’à partir de 1983, sous la forme de la Télécarte pour cabines téléphoniques, dite aussi carte "pyjama", à cause de ses rayures blanc et bleue. En 1985, sont apparues les premières cartes bancaires à puce, fabriquées par Bull. Plus tard, les cartes à puces “sans contact”, grâce à la technologie NFCL’avenir, c’est la carte biométrique à empreinte digitale. Plus besoin de code secret.

Vous êtes à nouveau en ligne