Nouveau monde. Huawei dévoile à son tour son smartphone pliable au Mobile World Congress de Barcelone

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Direction Barcelone pour l’édition 2019 du Mobile World Congress, le salon mondial de la téléphonie mobile. Le Chinois Huawei a choisi Barcelone pour dévoiler à son tour un smartphone pliable   

Après Samsung la semaine dernière à San Francisco,  Huawei crée l’événement à Barcelone en présentant lui aussi un smartphone à géométrie variable. Il s'agit d'un étrange appareil deux en un. À l’avant et à l’arrière, deux écrans d’environ 6,5 pouces (16,5 cm) donc assez grands. Quand on déplie l'appareil, on se retrouve avec une tablette de 20 cm de diagonale.

Le smartphone pliable Mate X de Huawei au salon Mobile World Congress de Barcelone (Espagne).
Le smartphone pliable Mate X de Huawei au salon Mobile World Congress de Barcelone (Espagne). (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

Ce n'est pas exactement la même philosophie que Samsung, qui a opté pour deux écrans séparés, un petit à l’avant et un grand à l’intérieur mais dans les deux cas, ces nouveaux produits marquent un tournant. On entre véritablement dans une nouvelle ère de la téléphonie mobile – si on peut encore parler de téléphonie.  

L'idée est séduisante, mais...   

L’idée est d’avoir un petit appareil de taille moyenne qui se déplie pour devenir un grand écran quand on veut lire par exemple un article, consulter une carte ou regarder une vidéo est séduisante mais on verra à l’usage si c’est plus qu’un gadget. Dans un premier temps, ces produits ne s’adresseront pas à tout le monde en raison de leurs prix : 2 000 euros environ pour le Samsung Fold et 2 300 euros pour le Huawei Mate X.   

Le Galaxy Fold de Samsung, smartphone pliable, en vedette à Barcelone
Le Galaxy Fold de Samsung, smartphone pliable, en vedette à Barcelone (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

D’autres annonces intéressantes au Mobile World Congress 

Microsoft a présenté une nouvelle version de son casque de réalité augmentée : Hololens 2. LG propose lui un smartphone à reconnaissance gestuelle : on peut monter le son ou faire défiler des pages sans toucher l’écran en faisant bouger ses doigts juste devant. On peut le déverrouiller en approchant la main grâce reconnaissance des veines (biométrie). 

L’innovation la plus concrète n’est pas sur un stand mais à l’entrée du salon : c’est l'identification biométrique par reconnaissance faciale pour les participants. Nous nous étions enregistrés à l’avance et nous avons pu pénétrer dans le salon sans sortir de pièce d’identité, juste en fixant une caméra pendant une seconde.   

Vous êtes à nouveau en ligne