Nouveau monde. Google dévoile les smartphones Pixel, sur les traces de l'iPhone

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Google dévoile deux téléphones haut de gamme qui marquent un tournant dans son offensive face à Apple.

Le Pixel est une bête de course : processeur Snapdragon de dernière génération, appareil photo 12.3 Mpx présenté comme le meilleur du moment, écran taillé pour la réalité virtuelle, capteur d’empreinte digitale (à l’arrière), recharge rapide, Android Nougat (dernière version), Assistant Google à intelligence artificielle, stockage photo et vidéo illimité dans le cloud en pleine résolution, etc. Bref, Google dégaine l’artillerie lourde. Avec un positionnement prix en conséquence : 650 dollars minimum. Le smartphone sera disponible en deux tailles : Pixel (5”) et Pixel XL (5.5”). Seul hic : il ne sortira pas en France pour l’instant.

Sur les traces d’Apple

Au delà des “specs” techniques, le Pixel marque une évolution de stratégie de la part de Google. Le géant du Web veut désormais maîtriser entièrement le logiciel (avec Android) et le matériel. Pixel est le premier smartphone “made by Google”, c’est-à-dire réellement conçu par la marque ( fabriqué par HTC). Voilà qui rappelle fortement la philosophie d’Apple. Comme Apple, Google se positionne sur le haut de gamme avec un prix élevé. Il reste quelques différences tout de même entre l’iPhone 7 et le Pixel : ce dernier n’est pas étanche et possède une prise casque, lui.

Réalité virtuelle et assistant domestique

Google annonce aussi d’autres produits :

  • Daydream, un casque de réalité virtuelle pour aller avec le smartphone.
  • Chromecast Ultra : troisième mouture de cette clé HDMI pour diffuser des vidéos depuis un smartphone vers la télé, désormais compatible ultra haute-définition.
  • Home : un  assistant connecté pour la maison. A l’instar du système Echo d’Amazon, il s’agit d’une enceinte connectée couplée à l’assistant vocal de Google avec laquelle on peut interragir à la voix pour, par exemple, écouter telle ou telle chanson, connaître le temps qu’il va faire ou commander un Uber (pas de sortie en France pour l’instant).
Vous êtes à nouveau en ligne