Nouveau monde. Devialet : "En matière d’audio, la France a d’excellent ingénieurs"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La marque française Devialet surfe sur le succès. Elle vient de réaliser l’équipement audio de la nouvelle Freebox Delta.

Franck Lebouchard, PDG de Devialet, est un patron heureux. Sa marque d'enceintes et d'amplis hauts de gamme est devenue la coqueluche des geeks et des people.

Devialet est-elle une marque de luxe ?

Franck Lebouchard : Pas vraiment. Nous sommes une entreprise de haute technologie. 100 personnes parmi les 400 qui travaillent chez Devialet sont des ingénieurs. Nous cherchons à développer des produits qui apportent le meilleur son du monde.

Comment fait-on le "meilleur son du monde" ?

Franck Lebouchard : Cela a commencé en 2003. Pierre-Emmanuel Calmel, un ingénieur, co-fondateur, a inventé une technologie permettant d’allier la puissance du numérique avec la qualité du son analogique. Nous avons déposé 160 brevets. Nous avons commencé par un ampli très haut de gamme, en 2010, puis nous avons lancé l’enceinte connectée Phantom suivie, récemment, de l’enceinte Phantom Réactor, plus petite et moins chère (moins de 1000 euros).

Vous avez réalisé la partie audio de la nouvelle Freebox. Un défi technique ? 

Franck Lebouchard : Il nous a fallu trois ans de recherche et développement pour intégrer six hauts-parleurs à l’intérieur de la Freebox Delta sans sacrifier la qualité.

Comment expliquer la tradition française en matière d’audio ?

Franck Lebouchard : Déjà, je suis ravi qu’il y ait autant de marques françaises dans ce secteur. Je pense que c’est lié avant tout à la qualité de nos ingénieurs.

NOUVEAU MONDE - DEVIALET podcast
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne