Nouveau monde. Comment Android tente de limiter le temps d’écran et favoriser le "bien-être numérique"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Souvent accusés de susciter l’addiction aux écrans, les géants du numérique proposent aussi des outils pour nous aider à limiter le temps passé sur nos ordinateurs, smartphones et tablettes.

Apple et Google ont développé des outils sur smartphones pour aider les utilisateurs à limiter leur temps d’exposition aux écrans ou aux applications les plus chronophages. Google prône le "bien-être numérique".

Franceinfo : qu’est-ce le bien-être numérique ?

Rose la Prairie, responsable du bien-être numérique sur Android chez Google : C’est le fait d’être heureux et à l'aise avec la manière dont on utilise la technologie. Plus précisément, ce sont des outils sur Android qui vous aident à savoir combien de temps vous passez sur votre téléphone et à adapter votre comportement. La première chose, c’est un tableau de bord qui montre un instantané de vos habitudes quotidiennes, combien de temps vous passez sur votre téléphone, les applications que vous utilisez, les sites Web que vous consultez, etc... Nous avons une fonction qui transforme l’affichage du téléphone en niveaux de gris, avec un écran noir et blanc, et qui coupe les notifications le soir pour favoriser l’endormissement. Nous avons aussi un "mode de concentration" qui met en pause les applications les plus distrayantes pour favoriser votre concentration à l’école ou au travail.

Qu’est-ce que le "Jomo " que vous voulez favoriser ?

A côté du Fomo, qui signifie "Fear of missing out" / "La peur de rater quelque chose", le Jomo c’est "Joy of missing out" / "La joie de passer à côté". C'est le sentiment de bonheur que vous pouvez avoir en mettant la technologie de côté. Vous oubliez un peu votre téléphone et vous êtes pleinement disponible pour les autres choses que vous pouvez faire dans votre vie.

Cette démarche de la part de Google n’est-elle pas paradoxale dans la mesure où votre modèle économique repose sur le temps passé sur les écrans ?

D’abord, je pense qu'il est vraiment important que nous construisions des choses qui répondent aux besoins des gens. Quand nous entendons les gens dire qu'il y a beaucoup de choses vraiment utiles à faire avec un téléphone mais que, parfois, on regrette certaines choses et bien, nous devons le prendre en compte. Ensuite, avec Google et Android, nous avons beaucoup d'utilisateurs à travers le monde et donc il y a une responsabilité profonde que nous devons assurer. S'il y a des gens qui disent qu'ils veulent utiliser leur téléphone d'une manière différente, nous devons le prendre en compte.

Vous êtes à nouveau en ligne