Nouveau monde. Buddy, le robot domestique à la française, sortira à Noël

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Buddy, petit robot de compagnie pour la maison, entièrement français, devrait sortir à Noël 2017. Il s'agira du premier robot de compagnie accessible au grand public. Trois ans de savoir faire auront été nécessaires

Buddy, le petit robot de compagnie pour la maison 100 % français, devrait sortir à Noël prochain. Ce sera le premier robot de compagnie accessible au grand public.

On dit parfois que les Français sont en retard en technologie et en robotique. Buddy est la preuve du contraire. Ce petit robot, haut comme trois pommes et monté sur roulettes, sera commercialisé à la fin de l’année. La société Blue Frog Robotics vient de l’annoncer. Equipé d’une tablette tactile en guise de visage, avec des grands yeux rieurs qui vous suivent, et une batterie d’équipements électroniques (caméra vidéo, caméra thermique, micro, capteurs, etc.), Buddy est un robot conversationnel.

Que fait-il ? À quoi sert-il ?

Buddy ne fait pas le café ni la vaisselle et ne sort pas le chien. En revanche, il se déplace et arrive quand on l’appelle. Il écoute, comprend ce qu’on lui dit et s’exprime oralement. Il peut donc faire office de robot de compagnie pour une personne âgée ou un enfant en bas âge, y compris des enfants autistes. Il peut aussi surveiller votre maison quand vous n’êtes pas là grâce à sa caméra. Il pourra servir à piloter la maison connectée (des partenariats ont été passés avec des fabricants d’équipements comme Somfy et Deltadore). Il peut même jouer à cache-cache et à 1-2-3 soleil. En fait, il est impossible de dresser la liste de tout ce à quoi pourrait servir Buddy. On pourra y installer des applications, comme sur un smartphone.

Trois ans de développement

Conçu et fabriqué en France, Buddy fait l’objet de recherche et développement depuis près de trois ans. Cela ne l’empêche pas d’avoir déjà beaucoup fait déjà parler de lui, notamment dans les salons spécialisés comme le CES de Las Vegas en janvier dernier. Blue Frog Robotics est en train de finaliser un tour de table auprès de différents investisseurs. L’entrepreneur lyonnais spécialiste des robots, Bruno Bonnell, vient d’entrer au capital de la société, ce qui devrait ouvrir la voie à des applications liées au jeu vidéo. Buddy coûtera environ 1 300 euros. C’est le prix d’un ordinateur haut de gamme.

Tout comme avec l’informatique il y a 20 ans, Buddy marque sans doute du début de l’histoire de la robotique personnelle et familiale.

Vous êtes à nouveau en ligne