Nouveau monde. Bientôt, l’ère des objets "tout sur-mesure"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Grâce au numérique il sera bientôt possible de fabriquer ses chaussures, ses vêtements et même sa voiture ou sa maison sur-mesure.

Le sur-mesure n'est plus seulement un luxe, c'est une perspective de développement de nouveaux produits, portée par des start-up. Chaussures, ses vêtements, voiture ou même maison sur-mesure sera bientôt possible grâce au numérique et à la 3D.

Chaussures sur-mesure

Personnaliser esthétiquement ses sneakers sur Internet, c’est déjà une réalité. Faire réaliser des chaussures adaptées à ses pieds, c’est encore réservé à quelques clients fortunés via des faiseurs spécialisés. Pourtant, demain, ce sera peut-être accessible à tous. Par exemple, la start-up française Blue Ridge Logiciels, présente au CES de Las Vegas, a mis au point un programme qui permet de créer en quelques minutes une forme de chaussure à partir du scan 3D d’un pied. Cela permet ensuite de fabriquer des chaussures réellement sur-mesure extrêmement confortables.

Pour les vêtements, le mannequin modifiable

Autre innovation présentée au CES, un mannequin à géométrie variable. Proposé par la start-up Euveka, c’est une sorte de mannequin mécanisé dont la morphologie se modifie à la demande (tour de taille, d’épaules, de poitrine, etc.). Déjà adopté par des fabriquants de vêtements, cet équipement permettra peut-être, dans le futur, de scanner sa silhouette en 3D puis d’envoyer le fichier par Internet afin de faire confectionner des vêtements réellement sur-mesure.

Voiture imprimée en 3D

L’automobile est également concernée par ce phénomène. On peut déjà personnaliser un véhicule neuf (on n’est plus à l’époque de la Ford T qui, selon le mot de Henry Ford, était disponible "dans n’importe quel couleur, à condition que ce soit le noir"). Plusieurs entreprises, américaines et européennes, vont plus loin avec des voitures et des motos fabriquées par impression 3D. Au CES, on a même pu voir la start-up Local Motors qui a présenté Olli, un minibus autonome, piloté grâce à l’intelligence artificielle d’IBM, Watson, imprimé en 3D sur-mesure. Cela permet la fabrication de petites séries, y compris directement sur le lieu de commercialisation, grâce au transport de l’imprimante dans un container. Un tel procédé permet de réduire les coûts de 50% et le temps de production de 90%. Il faut seulement quelques heures pour imprimer les pièces et une heure pour assembler le véhicule.

Maison imprimée en 3D

La première maison française imprimée en 3D a été présentée l’an dernier. Elle est construite par un bras robotisé qui pose des couches successives de béton. Cela existe aussi aux Etats-Unis, en Russie et en Chine. Certes, la maison a pour l’instant encore une forme circulaire un peu étrange mais de nombreuses autres formes devraient être possibles. Là encore, cela permet une réduction des délais, une réduction des coûts et une personnalisation. Il faut seulement 24 heures pour "imprimer" la maison entière.