Nouveau monde. Amazon permet désormais aux utilisateurs de créer leurs propres applications vocales pour son assistant vocal

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le géant Amazon lance en France sa plateforme Blueprints qui permet de créer facilement ses propres "skills" pour l’assistant vocal Alexa.

Les "skills" (en français, compétences) sont des petites applications qui s’installent sur l’assistant vocal Alexa pour permettre toutes sortes de choses, comme jouer, piloter ses volets roulants ou écouter les contenus numériques de franceinfo, par exemple.

Normalement, les skills sont conçues par des développeurs informatiques et produites par des entreprises. Mais Amazon vient d’ouvrir en France un service baptisé Blueprints, qui permet aux particuliers de créer leurs propres skills, sans connaissance informatiques. Il suffit de se rendre sur le site blueprints.amazon.fr et de choisir parmi différents modèles proposés.

On peut créer, par exemple, des quiz pour réviser des cours, des petits jeux ou encore des flashs d’information. Alexa reconnait ensuite les commandes vocales et les questions programmées à l’avance et propose des réponses également définies par l’utilisateur. Ces skills sur mesure sont utilisables uniquement sur les assistants vocaux au sein d’un foyer et ne sont pas destinées à être publiées à l’extérieur.

Des millions d’applications

Aux États-Unis, où ce service de skills personnalisées existe depuis un an, plusieurs millions d’applications vocales auraient été créées, par des particuliers des écoles, des universités ou des petites entreprises, notamment des médias spécialisés qui ont ainsi développé leurs propres skills d’information.

Amazon est leader dans le monde des enceintes connectées, avec 70% du marché aux États-Unis et environ 50 à 60% en France. Ce nouveau service permet de rendre Alexa encore plus "intelligente" et ainsi de renforcer son attrait auprès du public. Pour le géant américain, il s’agit clairement de continuer à étendre son influence.

En plus, rappelons qu’Amazon n’est pas présent sur le marché du smartphone, et donc l’assistant vocal est le cheval de Troie qui lui permet d’entrer peu à peu dans tous les foyers.

Vous êtes à nouveau en ligne