Nouveau monde. Amazon investit dans la voiture autonome

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les grandes manœuvres continuent chez les géants du numérique pour préparer le voiture autonome du futur.

Amazon, le géant américain du e-commerce et du cloud informatique, se lance à son tour dans la voiture autonome. La firme de Jeff Bezos vient d’acquérir, pour plus d’un milliard de dollars une entreprise californienne qui s’appelle Zoox, spécialisée dans la conception de véhicules autonomes. Zoox travaille sur un logiciel de conduite autonome, mais prévoirait également de fabriquer ses propres véhicules, qui seraient conçus dès le départ comme des engins autonomes. Amazon devrait donc se retrouver en compétition avec Google et sa filiale Waymo, qui a déjà au compteur plus de 30 millions de kilomètres parcourus de manière autonome, et qui vient de lever 3 milliards de plus pour ses projets.

Il y a également Apple, avec son projet plus ou moins secret baptisé Titan, sans compter évidemment tous les constructeurs traditionnels qui y travaillent mais qui, eux, ne semblent pas très pressés de voir arriver la voiture autonome car cela bousculerait pas mal leurs habitudes et leur modèle économique.

Une confiance toute relative

Dans le même temps, les utilisateurs potentiels montrent un enthousiasme et une confiance toute relative dans les futurs véhicules autonomes. Selon un sondage IFOP pour la société NetApp, spécialisée dans le traitement des données numériques, 37% des Français trouvent très bien que leur voiture sache freiner automatiquement pour éviter une collision ou détecte s’ils sont fatigués au volant (34%), mais seuls 12% seraient prêts à se laisser conduire par un véhicule autonome. Les chiffres sont un peu différents en Allemagne où beaucoup plus de gens sont enthousiastes par rapport aux systèmes technologiques actuels dans les voitures (52%) et aussi un peu plus nombreux que les Français à avoir envie de se retrouver à bord d’un tel véhicule (16,4%).

Enfin, ce sondage révèle que, des deux côtés du Rhin, il y a une certaine prise de conscience de la question des données numériques qui seront produites en masse par ces véhicules. Beaucoup veulent voir ces données anonymisées et protégées dans le futur.

Vous êtes à nouveau en ligne