Nouveau monde. Alexa hantée, iPhone bloqué… Et si nous projetions un peu vite nos propres erreurs sur nos objets high-tech ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Selon des utilisateurs américains, l’assistant vocal d’Amazon (qui arrivera en France en avril) se mettrait à rire tout seul de manière inquiétante.    

En voilà, un phénomène inquiétant ! Des utilisateurs américains d’Amazon Echo (Alexa) affirment qu’ils auraient entendu leur assistant vocal lâcher des petits rires sardoniques sans prévenir, parfois au milieu de la nuit. Comment expliquer cet étrange phénomène ? Certains disent qu’Alexa s’est mise à rire lorsqu’ils lui ont demandé d’éteindre la lumière. Or, il est vrai qu’en anglais "éteindre" se dit  "turn off" qui ressemble beaucoup à "laugh". Il pourrait donc s'agir d’un ordre mal compris, ce qu’on appelle un "faux positif". Cela dit, des utilisateurs affirment aussi qu’ils n’avaient rien demandé à Alexa et que celle-ci s’est mise subitement à rire toute seule...

Que dit Amazon ?

Amazon opte pour l’hypothèse du "faux positif". Du coup, la marque a décidé de changer la manière de faire rire Alexa. Il faudra désormais prononcer un ordre plus long. "Alexa, could you laugh" et Alexa répondra par un message explicite "Yes, I can laugh... Ha ha ha". Nous avons fait le test sur un Alexa américain et, d’après ce que nous avons constaté, il semblerait que ce changement ait déjà été effectué. 

iPhone bloqué pour... 47 ans

Rapprochons cette affaire d’une autre histoire. En Chine, une femme affirme que son bébé a joué avec son iPhone et a tapé des dizaines de fois un mauvais code secret ce qui aurait eu pour effet de bloquer le téléphone pour… 47 ans. En réalité, il existe un bug connu sur iPhone : dans certains cas, le smartphone d’Apple se réinitialise à la date du 1er janvier 1970, ce qui peut expliquer des messages de ce genre. Mais cela n’a rien à voir avec le code. Ce bug se produit lorsque l’on tente de "jailbreaker" (craquer) l’iPhone ou bien lorsqu’on échange la batterie ou éventuellement quand on la vide entièrement. Il parait donc plus vraisemblable que ce soit l’un de ces trois cas de figure.

A qui la faute ? 

Finalement, tout cela n’est-il pas révélateur des relations un peu étranges que nous entretenons avec nos objets numériques ? Certes, on a souvent des surprises avec les assistants vocaux (Alexa ou Google Home) qui semblent se déclencher quelquefois inopinément. Mais on a vite fait de prêter à nos "compagnons numériques" des réactions qu’ils n’ont pas vraiment et à leur faire porter le chapeau de nos propres turpitudes.  

Vous êtes à nouveau en ligne