Nouveau monde. AirTags d’Apple : des étiquettes connectées d’un nouveau genre pour localiser ses objets

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La marque à la pomme va lancer des mini-objets connectés qui fonctionnent même en extérieur, grâce au réseau des millions d’iPhone en circulation.

Si vous faites partie des gens qui perdent souvent leurs affaires, les derniers gadgets que s’apprêtent à lancer la marque Apple vont vous intéresser.

Présentés le 20 avril, au milieu d’autres nouveautés, les AirTags sont des sortes de porte-clés connectés, de la taille d’un gros bouton, avec une pile à l’intérieur. On peut les accrocher à ses clés, à son portefeuille ou à la télécommande de son téléviseur. En cas de perte, il suffit alors de le faire sonner avec son iPhone (via l’application "Localiser" ou en interrogeant l'assistant vocal Siri) et même de suivre les flèches qui apparaissent sur l’écran pour le localiser dans la pièce.

Grâce aux iPhone en circulation

Ce procédé n’est pas nouveau et ce type de produits existe déjà. Mais la firme américaine apporte une nouvelle dimension. Alors que la plupart des étiquettes connectées classiques ne fonctionnent pas en extérieur, lorsqu'on s'en éloigne, car elles ne contiennent pas de puce GPS ni de connexion réseau, les AirTags d’Apple, eux, peuvent continuer à envoyer leur position. Comment ? Grâce au réseau des centaines de millions d'iPhone, iPad et MacBook en circulation dans le monde.

Par exemple, si vous oubliez vos clés dans un restaurant (pas en ce moment…), le porte-clés va se connecter au premier iPhone qu’il va capter dans les environs et transmettre sa position via Internet. La connexion à ce téléphone est totalement invisible et son titulaire ne s'en rend même pas compte. Il s’agit donc d'un nouveau type d’objets connectés. Ils s’appuient sur le réseau invisible des milliards de téléphones mobiles en circulation dans le monde.

Pas d'espionnage possible

L'une des questions, avec ce type de produit, est de savoir si l'on peut s'en servir pour localiser un animal ou même une personne à son insu ? Apple répond que ce n'est pas possible, en raison d'une protection contre la surveillance qui a été introduite dans l'appareil dès sa conception (privacy by desgin). En effet, si un AirTag est caché au fond de votre sac sans que vous le sachiez, au bout d’un moment, votre smartphone va se mettre à biper pour vous le signaler. Et cela, même si votre smartphone n'est pas un iPhone mais un Android. Et si vous ne possédez aucun smartphone, c’est l’AirTag lui-même qui se mettra à biper au bout de quelques temps. 

Samsung a récemment lancé des produits similaires, les SmartTags, qui fonctionnent avec les téléphones de cette marque. Les uns comme les autres montrent donc l'avènement d'un nouveau type d’objets connectés s’appuyant, pour fonctionner, sur le réseau invisible des milliards de téléphones mobiles en circulation dans le monde.

Vous êtes à nouveau en ligne