Nouveau monde. À quoi ressemblera la radio du futur ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l’été dans Nouveau Monde, on explore le futur. Mercredi, on s’interroge sur un média qui ne cesse de nous surprendre : la radio.

Alors que la télévision analogique n’existe plus depuis 2011, la radio est le dernier média à ne pas avoir encore entièrement fait sa transformation numérique. La radio est encore principalement écoutée en FM. Cela va changer dans les années à venir.

RNT, la radio numérique de base

La radio numérique terrestre (RNT), basée sur la technologie DAB+ (Digital Audio Broadcasting), devrait connaître un coup d’accélérateur. À compter de juin 2020, tous les postes de radio commercialisés devront être compatibles DAB et tous les véhicules neufs devront être équipés d’autoradios DAB. Parallèlement, les émetteurs continuent à se déployer. En 2020, 70% de la population française devraient être en mesure de recevoir des programmes en DAB+.

Les avantages de la RNT sont nombreux : une meilleure qualité sonore, la recherche des stations par leur nom et non plus par fréquence, ou encore des services nouveaux comme l’affichage d’images associées ou la possibilité de mettre une émission en pause.

IP, la radio par internet

Cependant, la RNT correspond au "service minimum" de la radio numérique car, aujourd’hui, la radio s’écoute aussi sur internet. C’est la radio sur IP. Cela offre encore plus de services (replay, podcasts, etc.). Tout le monde n’y a pas accès en raison des zones blanches ou des contraintes de mobilité. En outre, la radio sur IP rend les diffuseurs, et du coup les auditeurs, dépendants des grands opérateurs du numérique. Le poste de radio idéal du futur pourrait être une radio hybride, c'est-à-dire à la fois FM, DAB et IP.

Il reste encore une question : écoutera-t-on encore la radio dans le futur ? Avec les voitures autonomes et le développement des assistants vocaux à écrans, l’audio seul aura-t-il encore un sens ? Quels contenus audio écouterons-nous ?

De nouveaux acteurs

De nouveaux acteurs s’apprêtent à bousculer la donne. Spotify ne cache pas son intention de marier musique et podcast et ainsi d’inventer, peut-être, la radio de demain. Les géants du numérique, aujourd'hui diffuseurs, deviendront-ils producteurs de contenus <?

Dans le futur, on écoutera sans doute des programmes audio sans savoir si c'est vraiment ce que l’on appelait, au XXe siècle, de la radio.

Vous êtes à nouveau en ligne