Nouveau monde. 30 ans après, le créateur du web veut refonder son invention

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le World Wide Web a 30 ans. Le scientifique à l’origine de cette invention, Tim Berners-Lee, s’émeut des dérives de sa "créature" et appelle à un "contrat pour le web".

Il y a 30 ans exactement naissait le World Wide Web. C'est en effet le 12 mars 1989, dans les laboratoires du Cern de Genève (Centre Européen de la Recherche Nucléaire), que tout a commencé. Le chercheur britannique Tim Berners-Lee et son collègue belge Robert Caillau mettent au point un système informatique révolutionnaire pour organiser l’information scientifique afin de la rendre plus accessible. Ils créent le world wide web (toile d’araignée mondiale), un système de pages sur écran connectées entre elles par des liens hypertextes. Le web s’appuie sur ce système informatique né 20 ans plus tôt aux Etats-Unis : internet.

Internet et le web, ce n’est pas pareil

Le trentième anniversaire du web est l’occasion de rappeler que, techniquement, ce n’est pas la même chose qu’internet. Internet est un réseau d’ordinateurs connectés grâce au protocole TCP/IP. C’est l’infrastructure technique, les tuyaux. Tandis que le web (protocole : http, préfixe : www) est l’une des applications d’internet. Même si aujourd’hui tout est dans tout et réciproquement, le web se distingue des autres  "services" d’internet que sont, notamment, l’e-mail (SMTP, POP, IMAP), le transfert de fichiers (ftp), etc.

Une invention qui a révolutionné nos vies

Qui aurait cru, au début des années 90, que le web allait connaître un tel essor et s’imposer dans les moindres recoins de notre vie personnelle, professionnelle, économique, administrative ou sociale ? En fait, certains y ont cru très vite, en tout cas, dès qu’internet a quitté la bulle du monde scientifique pour s’ouvrir aux entreprises commerciales, à partir de 1993/1994. Au début, le web était seulement constitué de pages austères purement textuelles. Mais, lorsque les connexions se sont améliorées, on a vu arriver les graphismes, les images et les vidéos. En 1991, on comptait à peine une dizaine de sites web. On en dénombre aujourd’hui plus de 1,5 milliard. L’arrivée des moteurs de recherche a rendu le web beaucoup plus simple et accessible au grand public (Altavista et Yahoo! en 1995, Google en 1997). Le web a bouleversé notre accès à la connaissance sous toutes ses formes. Avec malheureusement les dérives que l’on connaît : la désinformation, la haine, l’exploitation des données personnelles, etc.

Un appel à refonder le web

Face à ces dérives, le père du www, Tim Berners-Lee, se dit inquiet du tournant pris par son invention. Il revient dans l’arène et lance un appel. Il propose un nouveau  "contrat pour le web". Il souhaite que le web soit "reconnu comme un droit humain et construit pour le bien public". Il veut "réunir les gouvernements, les entreprises, la société civile et les utilisateurs afin de (…) créer un web au service de l’humanité". Cela passerait par un accès au web pour tous, des technologies ouvertes et gratuites, un respect de la vie privée, etc. Vaste programme.

Vous êtes à nouveau en ligne