Nokia lance son smartphone "va-tout"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On a testé le Lumia 800. Le géant finlandais de la téléphonie compte sur ce mobile pour se remettre en selle.

C’est un
peu le téléphone mobile "événement" de cette fin d’année.

Evénement
car il marque le retour de Nokia dans la course à l’innovation.
Evénement aussi car c’est le premier enfant du récent mariage entre Nokia et
Microsoft sous la forme d’un accord signé en début d’année. Les deux marques
jouent gros avec ce portable dont le succès dira si elles sont encore crédibles
sur le marché du mobile face à Apple, Google, Samsung et consorts.

Un design de rêve

Ce qui
frappe tout d’abord c’est le design très réussi de ce nouveau joujou high-tech.
Des lignes simples et épurées qui en font sans doute l’un des plus mobiles du
moment alors que Nokia semblait tourner le dos au design de qualité ces
dernières années.

L’appareil ne brille pas par ses caractéristiques techniques qui sont
juste dans la moyenne actuelle et même un peu en retrait par rapport à des
« monstres » de technologie comme le Samsung Galaxy SII ou le HTC
Titan. Ce n’est pas un appareil de « geeks ». Malgré cela, l’ensemble
est très bien optimisé et le Lumia n’a pas à rougir face à la concurrence. Il
fait ce qu’on attend de lui avec brio.

Logiciel Microsoft

Il s’agit
donc du premier smartphone Nokia équipé du système
Windows Phone de Microsoft, version Mango.

Une
interface très réussie, très élégante, très fluide mais malheureusement encore
un peu « jeune » par rapport à ses concurrentes Android et iOS d’Apple
en terme d’ergonomie et de fonctionnalités. Microsoft a mis le paquet sur
l’esthétique quitte à oublier un peu l’aspect pratique. Beaucoup de texte, peu
d’images. En utilisation intensive, on perd du temps à lire des choses qu’un petit dessin permettrait de
comprendre plus rapidement.

De sérieux atouts

Les points forts de ce smartphone : commande
vocale, intégration poussée de Facebook et Twitter et  navigation GPS gratuite (suite au rachat de Navtech par Nokia).

Ses
points faibles : non-compatible Flash, pas de moteur de
recherche unifié (pour retrouver facilement un contact ou un email) et un nombre
encore limité d’applications sur le "Market Place" par rapport à iPhone et Android.

Malgré
cela, ce Lumia 800 constitue une vraie alternative aux autres systèmes
smartphones actuellement disponibles.

 

@jeromecolombain 

VIDEO : test du Lumia 800

Vous êtes à nouveau en ligne