Les Français sont de vraies brutes avec leurs produits high-tech

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Français seraient de vraies brutes avec leurs produits high-tech. Les fabricants réagissent avec des équipements plus solides.

Avez-vous déjà cassé votre ordinateur ou votre
smartphone ? Involontairement ou volontairement ? Pour de nombreux Français,
la réponse est oui.

Nos joujoux high-tech sous soumis à rude
épreuve, selon une étude pour la marque Nikon. Près d'un Français sur deux
aurait cassé au moins un objet high-tech au 
cours des cinq dernières années et un tiers a déjà détruit accidentellement
son gadget préféré.

Le 
plus  souvent, ce  sont 
les ordinateurs portables qui font les 
frais de notre maladresse (24 %), suivis 
des smartphones (19 %) et des appareils photo (19 %).

Il y a les chutes, les rayures et les coups.
Par exemple, lorsque l'on sort son téléphone de sa poche et qu'il tombe sur le
trottoir ou qu'on le jette sans ménagement au fond d'un sac à mains près un
trousseau de clé.

L'ennemi mortel, c'est le liquide : café,
thé, pluie, neige, chute dans la piscine l'été ou dans les toilettes tout au
long de l'année. Un petit jeu auquel les femmes s'adonneraient deux fois plus
que les hommes (6% contre 3%), selon cette étude qui n'a pas peur des préjugés
sexistes. Cela dit, les femmes seraient statistiquement plus soigneuses avec la
high-tech. Quant aux enfants, ne leur faites pas retomber la faute sur le
dos : contrairement aux idées reçues, ils ne seraient responsables que
d'un produit cassé sur dix.

Tiens, on en profite pour signaler que si votre
téléphone tombe dans l'eau, n'essayez surtout pas de le sauver avec un sèche-cheveux
car cela n'aura pour effet que répandre le liquide un peu plus dans tous les
circuits. Mieux vaut le placer quelques jours dans du riz pour absorber
l'humidité.

Au rayon nuisances encore, il y a les miettes
de gâteaux, le sucre, le sable et les cendres de cigarettes que nos joujoux
high-tech n'aiment pas non plus.

Et puis, plus surprenant, gare à l'envol de
produits électroniques. 6% des Français avouent avoir déjà lancé un téléphone
ou un autre appareil sur quelqu'un sous le coup de la colère. Selon une autre
enquête (ScanDisk), 16% des Français auraient même piétiné ou jeter contre un
mur leur ordinateur parce qu'il était trop lent.

Face à ce phénomène destructeur, de plus en
plus de marques proposent des produits " durcis ", renforcés. Loin
des jolis iPhone qui se rayent dès qu'on les regarde, il s'agit de smartphones
qui ne craignent pas de tomber d'une poche ou de se faire rouler dessus. Par
exemple chez : Samsung, Caterpillar ou même Décathlon avec un smartphone
Qeshua, certes pas très beau ni très puissant mais spécial montagne.

 

Vous êtes à nouveau en ligne