Le salon de la mobilité de Barcelone s'ouvre sous le signe des objets connectés

C'est parti pour le salon Mobile World Congress de Barcelone. Visiblement, l'édition 2014 sera placée sous le signe des objets connectés.

C'est Samsung, le géant coréen, qui a ouvert le bal des
annonces en dévoilant
hier, avant même le démarrage officiel du salon, deux
nouvelles montres connectées : la
Gear 2 et la Gear 2 neo.

De quoi s'agit-il ? Le concept
est simple : plutôt que
de sortir votre smartphone de votre poche chaque fois que vous recevez un SMS
ou que vous voulez écouter
de la musique, par exemple lorsque vous faites du sport, il suffit de regarder
votre poignet. La montre est en fait une extension du téléphone mobile.

Quoi de neuf sur ces deux modèles qui succèdent à la Galaxy Gear lancée l'an dernier ? Ces deux joujoux vont
plus loin en intégrant désormais des capteurs pour
devenir de vrais objets connectés dédiés à l'automesure (quantified
self
). Notamment un capteur cardiaque pour analyser votre activité physique au long de la journée et même la nuit pendant votre
sommeil.

Côté technologie, fini Android à l'intérieur de la montre. Les
nouveaux modèles
fonctionnent avec un logiciel baptisé Tizen, issu d'une technologie rachetée il y a quelques années à Intel.

Pour le reste, les nouvelles
montres ont la même
allure que la première
version. L'une
dispose d'un
appareil photo.

Il s'est vendu l'an dernier 1.8
million de montres connectées dans le monde. On en prévoit 8 millions cette année même si certains continuent à douter du succès de ce produit étrange qui séduit surtout pour l'instant
les geeks.

La première montre Samsung n'a pas eu bonne presse,
notamment à cause
de problèmes de
compatibilité et d'autonomie mais elle s'est bien vendue. Surtout grâce à des opérations marketing très offensives.

Autre objets connectés : les bracelets. C'est un peu la même chose que les montres en
plus simple. On s'attend à ce que de nombreuses grandes
marques s'y
mettent. C'est le
cas du chinois Huawei qui a dévoilé un gadget astucieux : un bracelet connecté qui se transforme... en oreillette Bluetooth. D'un côté, il compte les pas que vous
faites dans la journée et
analyse votre sommeil. De l'autre, il suffit de déloger du bracelet le petit module électronique qui devient une
oreillette sans fil pour passer des coups de téléphone. Astucieux, vu que l'on ne sait jamais ou ranger
une oreillette Bluetooth en général.

Là encore, c'est un joujou promis à un bel avenir puisque 9 millions devraient se vendre
cette année
(Canalys).

 

Vous êtes à nouveau en ligne