Le nouvel iPad est taillé pour la lecture

Une fois de plus, les regards se tournent vers Apple aujourd'hui avec la sortie mondiale du nouvel iPad. C'est la 3ème version en 3 ans pour un produit qui s'est déjà vendu à plus de 50 millions d'exemplaires. Nous l'avons essayé en avant-première.

En apparence, c'est le même et pourtant beaucoup de choses
ont changé.

Définition d'image hors normes

Avec une résolution de 2048 par 1536 pixels -
soit plus qu'un écran de télé haute définition - le nouvel iPad se hisse
d'emblée au dessus de la mêlée des tablettes en matière de qualité d'image.
Cependant, nous l'avons essayé, et malgré les superlatifs employés par Apple,
la différence avec le précédent iPad ne nous a pas semblé exceptionnelle au
premier abord. Pas de véritable effet "wahou" sur les vidéos et les
photos si ce n'est la possibilité de zoomer dans l'image plus profondément sans
perte de qualité. Il faut dire que peu de vidéos sont pour l'instant
compatibles avec cette résolution élevée. Il y en aura plus par la suite mais
alors, attention, revers de la médaille, les fichiers seront plus lourds, plus
lents à télécharger et occuperont plus de place en mémoire.

Un écran taillé pour la lecture

En revanche, là où le nouvel écran prend tout son sens et
envoie au tapis tout ce que l'on a pu voir jusqu'à présent : c'est pour la lecture
des textes. Pages Web ou iBooks : l'ultra haute définition rend les lettres plus
précises, presque autant que sur papier. Bref, pari gagné pour une partie au moins des usages du
nouvel iPad.

Des problèmes d'approvisionnement ? 

Cependant, ce fameux écran Retina, présenté comme une
prouesse technologique, risque de jouer des tours à Apple. Faute de
fournisseurs, à part Samsung (par ailleurs ennemi juré d'Apple sur le plan
commercial), la marque à la pomme serait en panne de dalles tactiles et déjà
l'ombre d'une pénurie plane sur le nouveau joujou. On parle d'1 million de
pièces disponibles au lancement mais les délais de livraison pour les acheteurs
ayant précommandé l'objet sur Internet ont du être allongés.

4G non compatible 

Pour le reste, le nouvel iPad dispose d'un appareil
photo/vidéo de meilleure qualité mais qui reste inférieur à celui de l'iPhone
4S et d'une connectivité 4G LTE qui serait malheureusement incompatible en l'état
avec les futurs réseaux 4G français. Enfin, on regrettera le petit surpoids de 50 grammes par rapport à l'iPad 2
qui vient un peu gâcher le plaisir pour un produit, malgré tout, une fois
encore, parfaitement réussi.

Et les concurrents  ?

Face à l'iPad, les concurrents multiplient les modèles et tentent de jouer la différence. Samsung met en avant
notamment ses tablettes à stylets Galaxy Note et Acer ses "Padphone" hybrides, moitié
tablettes-moitié ordinateurs portables. 

Vous êtes à nouveau en ligne