La VOD illimitée arrive - enfin - en France

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Canal Plus lance un service de VOD payable au forfait. Mais il en faudra plus pour rivaliser avec l'américain Netflix.

VOD illimitée, kesako ?
Des films et des séries à volonté pour moins de 10 Euros par mois. C’est l’offre que vient de lancer Canal Plus avec SFR.

On connaît la VOD à l'acte : 3 à 5 Euros pour regarder un film choix sur sa télé via le boitier ADSL ou câble de son opérateur… Mais l'avenir est sans doute plutôt à la VOD illimitée, illimitée moyennant un forfait mensuel comme la musique avec Deezer ou Spotify. On appelle ça la SVOD (Subscription Video On Demand).

C’est déjà une réalité aux Etats-Unis avec un système baptisé NETFLIX qui connaît un grand succès.
Un Netflix à la française
Canal+ tente donc de lancer un Netflix à la française. Cela s'appelle Canalplay Infinity (Canalplay) . Pour moins 9.90 Euros par mois, ce service permet de regarder tous les films que l'on veut parmi 2000 films et 700 épisodes de séries. Pas besoin d'être abonné à Canal + mais en revanche l’accès est pour l’instant réservés aux abonnés ADSL de SFR. Lancement officiel : début novembre. Cela arrivera ensuite chez les autres opérateurs ainsi que sur Xbox 360 et sur les télés connectées de Samsung. A terme, on devrait aussi le trouver sur les tablettes. Filmo TV propose également une offre de SVOD pour tablettes Android (Filmo TV)

Pour Canal+, déjà présent de longue date dans la VOD traditionnelle à travers CanalPlay, il s’agit de prendre pied sur la VOD illimitée en essayant de devenir le Netflix français. Cependant, l’offre est encore un peu décevante car les films proposés datent au minimum d’il y a 3 ans.
Une VOD encore indigente en France
D’une manière générale, en fait, l’offre de VOD française, quelle que soit la plateforme, reste encore compliquée, peu ergonomique et surtout indigente en termes de nouveautés. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour arriver à une offre légale réellement attractive susceptible d’enrayer le piratage.

La faute à qui ? A la loi française conçue pour défendre les ayants droits sur la base de principes anciens. En France, les diffuseurs doivent attendre au moins trois ans après la sortie d’un film pour pouvoir le proposer en VoD illimitée. Aux Etats-Unis, un service comme Netflix peut négocier la sortie d'un film directement avec les studios.

Pourtant, la vidéo à la demande est en plein boom : En 2010, la VOD a rapporté 135,7 millions d'euros, en augmentation de 39,5% par rapport à l’année précédente tandis que les ventes de DVD et de Blu Ray piétinent.

Vous êtes à nouveau en ligne