La French Tech s'expose au CES de Las Vegas

Le salon CES de Las Vegas ouvre officiellement aujourd'hui. De nombreuses start up françaises présentent des objets connectés.

Une caméra pour la maison qui reconnaît les visages (Netatmo Welcome)

Baptisée Welcome, ce produit, de la société française Netatmo, est l’une des attractions du CES 2015 de Las Vegas. Il a d’ailleurs reçu un prix de l’innovation. Cette petite caméra surveille votre foyer lorsque vous n’y êtes pas. Elle peut, par exemple, vous avertir, via une notification sur votre smartphone, dès vos enfants arrivent à la maison. Malgré des petits bugs typiques de l’effet « démo », sur le stand Netatmo au CES, le résultat est impressionnant. Ce système peut aussi détecter la présence d’inconnus et vous avertir en temps réel.

(Ce que voit la caméra Welcome de Netatmo © Jérôme Colombain - Radio France)

Une semelle et une chaussure chauffantes connectées (Digitsole) 

Pour les militaires, les skieurs ou simplement les randonneurs, cette semelle se glisse au fond de votre chaussure et se pilote avec une application mobile. On peut régler la température avec précision. En plus, elle compte le nombre de pas et la distance parcourue. Certes, il faut recharger sa paire de semelles toutes les 7 heures (150 Euros environ). En fait, ce produit est déjà sorti mais la jeune pousse Glagla, de Nancy, présente en plus au CES la première chaussure chauffante connectée. C’est la chaussure toute entière qui se met à température idéale et se pilote depuis un mobile.

(La future chaussure connectée de la marque Glagla © JC)

Une pédale de vélo connectée (connected cycle)

Munie d’un GPS et d’une puce de téléphonie mobile, cette pédale mesure la distance parcourue et surtout vous alerte si on vous vole votre vélo. L’application mobile dédiée vous dit alors où il se trouve. La pédale est alimentée en électricité par le mouvement du vélo. Elle s’adapte sur n’importe quelle bicyclette.

(La pédale connectée de Connected cycle © JC)

Un sonar pour pêcheurs

Toujours dans la série « connectons tout et n’importe quoi », nous avons vu au CES… la canne à pêche connectée. Plus exactement, il s’agit d’un bouchon de pêche à la ligne équipée d’un sonar pour mesurer la profondeur et indiquer s’il y a des poissons.

(Vive la pêche connectée ? © JC)

Une boule connectée pour faire de la musique (Phonotonic)

C'est notre coup de cœur du jour. Munie de capteurs, reliée en Bluetooth à une application mobile, cette boule est presque un instrument de musique. En la secouant, on déclenche des « samples » musicaux. Avec deux boules, on arrive à faire le rythme, l’accompagnement et la mélodie. Impossible de faire des fausses notes. C’est très amusant et ça marche même lorsqu’on ne sait pas jouer d’un instrument. Cela devrait couter environ 80 Euros. 

(Deux boules connectées pour faire le DJ © JC)
 

Vous êtes à nouveau en ligne