Internet et musique deviennent indissociable

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tandis que Facebook intègre Spotify et Deezer, de nouvelles plateformes de musique en streaming voient le jour. La musique conforte sa place d'élément stratégique sur Internet.

Jadis, c'était un logiciel pirate de peer-to-peer. Aujourd'hui, il s'est acheté une conduite et il revient : il s'agit de Kazaa. Kazaa devient une plateforme légale de musique en streaming. Comme Napster, Kazaa a réglé ses différents judiciaires avec les maisons de disques et il revient faire du business.

La musique en streaming séduit de plus en plus les internautes. 1 millions seraient abonnés en France à un service payant de musique en ligne.
La musique devient vraiment un élément fondamental d'Internet. Bien que les maisons de disques continuent de pleurer sur les trop maigres revenus de l'ère numérique, n'empêche, la musique s'insinue partout car elle devient stratégique.

Il n'y a qu'à voir les nouvelles fonctionnalités de Facebook annoncées la semaine dernière qui permettent, si l'on est abonné à Spotify ou Deezer d'écouter sa musique à l'intérieur de Facebook et de la partager avec ses amis.

La nouvelle génération du streaming

A côté des poids lourds comme Spotify ou Deezer, de nouvelles plateformes font leur apparition.

Exemple : Mioozic.com. Particularité : Miozzic ne propose pas de chansons titres par titres mais des playlists par thèmes (pop, rock, reggae, Afrique, musique sacré...). Il y en a pour tous les goûts un peu comme sur des radios thématiques mais sans pub. C'est légal et payant. Avec une autre particularité : en plus des abonnements au mois (9 Euros) ou à l'année (72 Euros), la plateforme propose également des formules à la journée pour 3 Euros par 24 heures. En revanche, pas d'appli mobile pour l'instant.

A découvrir aussi : www.or-dj.fr propose d'animer vos soirées grâce à des DJ en ligne.

1,4 millions d'internautes français seraient aujourd'hui abonné à un site de streaming payant.

Téléphone de bureau "convergent"

Enfin, tout autre chose : la société française Invoxia lance un téléphone de bureau d'un nouveau genre. Dépourvu de clavier, il se pilote à l'aide d'un iPhone ou d'un iPad et il fait office à la fois de téléphone fixe, mobile, skype, etc (écouter interview ci-dessus).

Vous êtes à nouveau en ligne