Facebook : toujours plus !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Facebook a dévoilé de nouvelles fonctionnalités. Objectif : devenir une véritable plateforme multimédia pour les internautes. Jusqu'où ira le réseau social ?

"Toute l'histoire de votre vie sur une seule page". Voilà comment Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, a présenté hier le "nouveau" Facebook. Dans une intervention suivie en direct par plus de 100 000 internautes, il a dévoilé la principale innovation baptisée "Timeline", la ligne de temps.

Avant, Facebook jouait uniquement la carte de l'instantané avec des messages et des photos postés en temps réel. Désormais, on pourra carrément raconter l'histoire de sa vie toute entière, poster les photos et les vidéo de sa petite enfance jusqu'à aujourd'hui et vos "'amis" pourront se promener dans votre histoire personnelle d'année en année.

Autre nouveauté annoncée hier par Mark Zuckerberg : un partage des applications, de la musique et des vidéos comme jamais auparavant sur Internet grâce au système OpenGraph. Vos amis pourront regarder les mêmes films que vous ou écouter les mêmes chansons que vous au même instant. Même plus besoin de cliquer sur un bouton pour indiquer que vous aimez un film ou une chanson car tant que vous serez connecté à Facebook, vos contacts seront informés en temps réel.

Pour cela, Facebook a passé des partenariats avec des poids-lourds tels que l'américain Netflix pour la vidéo, le suédois Spotify pour la musique ou encore les français Deezer mais aussi Dailymotion, TF1 et l'INA.

Bref, Facebook multiplie les fonctionnalités pour le plus grand bonheur supposé des internautes en étendant ses tentacules à tous les domaines de la vie en ligne. Facebook "avale" littéralement le Web.

Conséquence : le réseau social risque de devenir encore plus une usine à gaz qu'auparavant avec d'innombrables paramètres à régler et d'options à cocher ou à activer.

Surtout, en s'affirmant comme la plateforme de loisirs polyvalente des internautes, Facebook va collecter encore plus d'informations sur vos goûts, vos envies et vos habitudes qu'il pourra revendre à des annonceurs. C'est la vie privée qui risque d'en prendre encore un sacré coup.

Où s'arrêtera Facebook ? Frédéric Cavazza (cabinet The Persuaders, www.mediassociaux.fr), était l'invité de Nouveau Monde Le Soir. Selon lui, l’Union Européenne demandera un jour des comptes à Facebook.

Lire aussi : point de vue personnel sur ce sujet (blog externe)

Vous êtes à nouveau en ligne