Facebook : la fin de l'âge d'or ?

Facebook frappé par le déclin ? C'est la thèse avancée par un quotidien anglais, une thèse controversée.

Est-ce vraiment  la fin de l'âge d'or pour Facebook ? Selon un article du quotidien anglais The Guardian, le roi des réseaux sociaux souffrirait d'une désaffection de la part des internautes. S'appuyant sur une étude de la société SocialBakers, Facebook social aurait perdu au mois de mars 6 millions de visiteurs américains, soit 4% de baisse. Quant à la Grande-Bretagne, 1,4 million d'internautes se seraient envolés, soit une chute de 4,5% d'après le quotidien, qui cite la société SocialBakers.

Pire, en six mois, le bébé de Marc Zuckerberg aurait perdu 9 millions de visiteurs mensuels aux Etats-Unis et 2 millions en Grande-Bretagne. D'autres pays comme la France affichent désormais une croissance en berne. Explication d'un analyste des médias : "La plupart des gens qui veulent s'inscrire sur Facebook l'ont déjà fait". De plus, friands de nouveautés, les utilisateurs cliqueraient désormais sur d'autres sites comme Pinterest, Instagram,ou Path.

Autre symptôme de cette baisse de régime, les jeux vidéo sur Facebook font grise mine. La rentabilité n'est plus au rendez-vous. Le nombre de joueurs actifs est en baisse. En novembre dernier, Zynga fermait dix jeux. Quant à Electronic Arts, elle vient d'annoncer l'arrêt de trois de ses poulains sur Facebook : SimCity Social, The Sims Social et Pet Society définitivement enterrés le 14 juin prochain.

Alors Facebook prend-il le même chemin que MySpace pour rejoindre le grand cimetière des réseaux sociaux ? Rien n'est moins sûr. D'abord parce que les "estimations brutes" fournies par The Guardian ne peuvent servir à déterminer le trafic de Facebook a avertit le responsable de l'étude.

Ian Macenzie, le responsable de la communication européenne de Facebook, a ainsi publié sur sa page un message qui retrace les articles du journal britannique qui annoncent un déclin de Facebook... depuis 2007. Entre temps, le nombre d'utilisateurs du réseau en Grande-Bretagne est passé de 3,5 à 33 millions.

Et avec plus d'un milliard d'utilisateurs, dont 250 millions qui jouent tous les mois, Facebook demeure la plus grande plateforme du marché. En France, on compte encore 26 millions de membres actifs (comptant au moins une connexion par mois) dont 13 millions sur mobile. Mais c'est surtout le temps passé sur le réseau qui fait de Facebook un média à la santé toujours insolente : chaque mois, ils passent plus de 5 heures sur le site contre un peu moins de deux heures sur MSN et une heure et demi sur Google.

Vous êtes à nouveau en ligne