Et le meilleur robot d'assistance du monde est...

Robots secouristes, robots plombiers, robots qui conduisent des voitures… La crème de la crème des robots s’est affrontée ce week-end dans le cadre d’un concours organisé en Californie par une branche de l’armée américaine.

Le Darpa est le département des "projets avancés" de l’Armée américaine. C’est au Darpa que l’on doit quelques inventions intéressantes comme, par exemple… Internet, dans les années soixante. Ce week-end, à Pomona en Californie, ce sont les robots qui étaient en vedette avec la finale du "Darpa Robotics Challenge".

 

3 ans de concours, 8 épreuves en finale

 

L’objectif était de concevoir le meilleur robot d'assistance pouvant venir en aide à l’homme en zone de catastrophe naturelle ou pour intervenir, par exemple, dans la centrale nucléaire de Fukushima. En fait, la compétition a duré 3 ans et ce week-end c’était juste la finale. Il s’agissait donc de robots humanoïdes qui devaient passer plusieurs épreuves : conduire un véhicule, ouvrir une porte munie d’une poignée, tourner une roue pour fermer une vanne, percer un mur avec un outil ou encore monter un escalier et transporter des débris. Des tâches assez simples pour vous ou moi mais beaucoup plus difficiles lorsque l’on est qu’un petit robot. Beaucoup d’ailleurs ne s’en sont pas remis et se sont carrément cassé la figure. Quand on voit même la lenteur avec laquelle certains robots ont effectué ces actions (parfois jusqu’à 5 minutes pour ouvrir une porte), on se dit qu’ils ne sont quand même pas près de remplacer les pompiers… N’empêche, on progresse et la performance technique est notable.

 

And the winner is ?

 

C’est un robot sud coréen, le DRC-Hubo de la Team KAIST, qui a remporté le concours. Il a accompli les 8 épreuves en six minutes de moins que les suivants. Un robot d’1,75m pour 80 kilos et qui a notamment la capacité de s’agenouiller pour effectuer certaines actions. L’équipe remporte le premier prix : 2 millions de dollars. Cela permettra d’améliorer encore le robot. Les suivants, deux américains (Running Man d’IHMC Robotics et Chimp de Tartan Rescue), remportent respectivement 1 million et 500 000 dollars. Il y avait 24 équipes en compétition. A noter qu’il n’y avait pas de Français dans cette compétition de robots humanoïdes, qui n’est pas vraiment une spécialité française. A noter aussi que Google, qui dispose pourtant d’un département robotique, a boudé l’épreuve.

24 équipes ont pris part à ce concours de robots humanoïdes
--'--
--'--

 

Vous êtes à nouveau en ligne