Des vêtements et des accessoires connectés

L'avenir est aux vêtements et aux accessoires connectés. Plusieurs produits high-tech de ce genre sont sur le point d'arriver.

Montres
connectées, lunettes intelligentes, tissus interactifs... Préparez-vous à vivre
en mode branché 100% online .

Lunettes intelligentes

Le
géant américain Google prépare déjà, on le sait, ses fameuses "lunettes intelligentes".
Les Google glass permettront d'avoir sous les yeux la route à suivre, les
messages que vous recevez et... au passage aussi quelques publicités. Elles
permettront aussi de filmer en temps réel tout ce qui se passe autour de vous.
Google annonce même pour bientôt un modèle pour les myopes avec des verres correcteurs.

Chaussures qui parlent

Ce
n'est pas tout. Google vient également de dévoiler des chaussures
communicantes. De quoi s'agit-il ? Ce sont de grosses baskets, encore à l'état
de prototype, équipées d'un capteur de pression, d'un gyroscope, d'un
accéléromètre et d'un haut-parleur. En gros, des chaussures qui savent où vous
vous trouvez, qui enregistre vos déplacements, qui peut publier votre position
sur vos réseaux sociaux et lire oralement les commentaires de vos amis et qui
peut même vous inviter à vous bouger lorsque vous rester trop longtemps assis
au même endroit. Bref, un truc de fou qui pour l'instant n'est encore qu'un
concept, rassurez-vous.

Conséquences sur la vie privée

Evidemment,
Google, avec toutes ses petites inventions, commence à provoquer quelques
inquiétudes. Par
exemple, un bar de Seattle aux Etats-Unis vient d'interdire avant même leur
sortie les lunettes qui filment. Pas question, explique le patron, que les
clients soient filmés à leur insu et que les images se retrouvent sur Internet
le temps de dire ouf.

Dans
le même ordre d'idée, Google va sans doute devoir réfléchir un peu plus à la
confidentialité des données personnelles collectées ici et là. La firme est aux
prises actuellement outre Atlantique avec une action collective à propos des voitures
Street View qui ont récupéré des informations concernant les réseaux Wi-Fi des habitants
des villes cartographiées. L'affaire dure depuis 2010. Elle concerne la France.
Le géant du Web a promis de mettre en place un programme de protection des
données personnelles en organisant notamment des séminaires de sensibilisation
à destination de ses employés. Des employés qui se montreraient donc parfois un
peu trop inventifs.

Vous êtes à nouveau en ligne