Des soutiens-gorge connectés contre la boulimie et les abus sexuels

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec les objets connectés, la technologie va se nicher dans les moindres recoins de notre vie  quotidienne... Et vous n'avez encore rien vu ! Voici... le soutien-gorge connecté.

On connaît le "wearable
computing" c'est-à-dire les vêtements communicants mais on n'avait pas
pensé aux sous-vêtements connectés. Et bien si ! Cela existe ou du moins
ça va bientôt exister. Voici le... soutien-gorge connecté.

Pourquoi mettre de l'électronique
dans un soutien-gorge ? Parce que c'est un vêtement que l'on porte près du
corps et près du cœur, en tout cas pour les femmes, donc idéal pour capter la
fréquence cardiaque.

A quoi ça sert ? A des tas de
choses. Avec déjà deux applications concrètes.

D'abord chez Microsoft. Le centre
de recherches de la firme américaine a inventé un concept de soutien-gorge
hyper high-tech bardé de capteurs, d'un électrocardiogramme, d'un gyroscope, d'un
accéléromètre et d'une connexion Bluetooth. A quoi ça sert ? C'est destiné
aux femmes qui souffrent de boulimie. Relié à un smartphone, ce soutien-gorge surveille
l'activité cardiaque ce qui lui permet de détecter les pics de stress correspondant
à des envies de se jeter sur le réfrigérateur. Cette sorte de super coach près
du corps serait ainsi capable d'annoncer à l'avance plus de 75% des pulsions irrépressibles
de la boulimie.

Le prototype souffre toutefois d'un
inconvénient : l'autonomie ne serait que de 3 à 4 heures. S'il faut
changer de lingerie trois fois par jour, cela risque de compliquer un peu la
vie.

Voilà pour ce premier soutien-gorge
connecté. Ce n'est pas tout !

Autre concept : un produit
inventé par une société japonaise. Là, le but est totalement différent. Il
s'agit ni plus ni moins de faciliter les rapports amoureux et de protéger les
femmes contre les abus sexuels. En effet, grâce à des capteurs, ce drôle de
vêtement analyse la fréquence cardiaque détecter le " vrai amour ".
D'ailleurs, cela s'appelle " True Love Tester " ou " vérificateur
d'amour véritable ".

Donc si une dame est en présence
d'un monsieur qui se fait trop pressant et tente quelques gestes déplacés,
l'objet résiste. Impossible de l'ouvrir. C'est en quelque sorte la ceinture de
chasteté réinventée en version Bluetooth. En revanche, si c'est bien l'amour
véritable qui fait battre le cœur de celle qui le porte, hop, d'un seul coup,
le soutien-gorge se dégrafe par l'avant. La démonstration vidéo disponible sur
le Web est impressionnante. Selon ses concepteurs, ce soutien-gorge connecté serait
bel et bien capable de faire la différence entre le stress provoqué par une
séance de drague inappropriée et les battements cardiaques de l'amour, le vrai.
Reste à souhaiter que cela ne se déclenche pas inopinément...

Vous êtes à nouveau en ligne