Des robots pour compenser l’absence de médecins ?

Le nombre de médecins généralistes est en chute libre. Et si l’une des solutions pour faire face à cette pénurie était de faire appel à des robots ?

Dit comme ça, cela semble un peu effrayant. On imagine tout de suite, au lieu du bon médecin de famille attentif, compréhensif et chaleureux, un horrible robot désincarné qui, par définition, ne pourra jamais se mettre à notre place. Sauf que les robots médecins sont déjà une réalité. Bien sûr, il faut préciser ce que l’on entend par "robot".

Télémédecine

Il y a, par exemple, la cabine de télémédecine. C’est un genre de photomaton équipé d’instruments pour prendre le poids, le pouls, la tension, le rythme cardiaque. Ces informations sont analysées et transmises à un médecin à distance qui peut entrer en contact par visioconférence. Des cabines de télémédecine ont été installées dans quelques régions, comme par exemple dans des pharmacies dans la région de Roanne (Loire). Cependant, si l’on en croit un récent article de Libération, cela n’a pas été très bien accueilli par les médecins du coin.

Téléprésence

Aux Etats-Unis, des robots de téléprésence ont été déployés dans des centres hospitaliers. Cela permet à des médecins d’entrer en contact avec des patients à distance. Evidemment, celui-ci ne peut pas tenir la main du malade mais un aide-soignant, présent sur place, s’en charge à sa place et procède à toutes les manipulations médicales nécessaires.

Diagnostic assisté par ordinateur

Peut-on imaginer qu’un robot établisse un diagnostic ? C’est déjà le cas et les résultats sont plutôt bons. L’intelligence artificielle Watson d’IBM permet l’interprétation d’images médicales et aide au diagnostic des cancers. Certes, c’est encore balbutiant mais les résultats sont étonnants cela fera un jour des miracles. En outre, si vous ajoutez à cela, une couche de "relationnel", toujours grâce à l’intelligence artificielle, pourquoi ne pas espérer que les robots médecins soient, demain, non seulement compétents mais aussi chaleureux et sympathiques ?

Robots chirurgiens

Enfin, il y a les robots-chirurgiens qui commencent à faire des miracles. Certes, beaucoup sont plus des automates, pilotés par de vrais médecins, que des robots. Cependant, c’est bien un robot autonome qui a réalisé récemment aux Etats-Unis, avec succès, à titre expérimental, une intervention sur un intestin de porc.

Il ne s’agit donc pas de remplacer les médecins mais de les assister et de les soulager dans l’exercice de leur métier afin - espérons-le - de garantir des soins au plus grand nombre, y compris là il n’y a pas assez de médecins.

 

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne