Demain, des ordinateurs-journalistes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans 15 ans, 90% des informations seront produites par ordinateur, selon des spécialistes.

90% des informations que nous regardons et écoutons préparées par des logiciels dans 15 ans ? Cette prédiction insolite émane d'une entreprise américaine,
Narrative Sciences, spécialisée dans la transformation de données brutes en
flux d'information. Dans un long billet sur son blog, le directeur technique de
cette société, Kris Hammond, détaille les raisons pour lesquelles, selon lui,
il est inévitable que les ordinateurs se mettent, demain, à raconter des
histoires au public à propos de l'actualité.

Sources d'informations accessibles aux ordinateurs

D'abord, dit-il, parce que de plus en plus d'informations
sont disponibles sous forme de données numériques exploitables par des
ordinateurs : que ce soit en matière de sport, de finance ou même de politique
(on ne parle pas ici des petites phrases qui ne sont que l'écume des jour mais
des délibérations, des décisions prises et des conséquences chiffrées de ces
décisions).

Data journalisme

L'exploitation minutieuse des données constitue déjà ce que
l'on appelle le "data journalisme" que pratiquent certains médias.
Par exemple, le quotidien britannique The Guardian, a épluché 450.000 notes de
frais de députés, en se faisant aider par des lecteurs, afin de comprendre ce
qui se cachaient derrière ces chiffres. Demain, des logiciels seront capables
d'effectuer un tel travail, "sous le contrôle d'éditeurs et de rédacteurs",
précise Kris Hammond comme pour être rassurant.

Besoin d'une information "de niche"

Deuxième raison pour laquelle des
"ordinateurs-journalistes" verront forcément le jour, selon lui : il
y a un marché pour cela. Le besoin va se faire sentir de plus en plus pour des
informations spécifiques destinés à des publics restreints, de niche, que les
grands médias ne peuvent satisfaire. De l'information ultra-pointue en matière
de sport, d'économie ou de vie citoyenne à une échelle locale ou régionale. Un
ordinateur peut rédiger des rapports sur la criminalité très localisés, par
exemple.

Ce phénomène devrait devenir une réalité avec les
technologies de "datamining" (exploitation de données) et de description
textuelle des événements sur lesquelles travaillent déjà des sociétés
spécialisées.

Bref, des ordinateurs-journalistes : pour certains, ce
n’est pas une hypothèse mais une certitude.