Comment Amazon compte s'imposer dans le monde des tablettes

Le géant américain lance sa tablette. Un sérieux concurrent pour Apple ?

Une tablette tactile à moins de 200 dollars pour lire des livres, regarder des films et surfer sur Internet… Voilà comme le géant américain du e-commerce Amazon fait son entrée fracassante dans le monde des tablettes.

Deux fois moins cher que l’iPad, la tablette FIRE d’Amazon, dévoilée cette semaine, pourrait bien bousculer le marché.

Certes, le joujou est plus petit que l’iPad (à peine 7 pouces). Il est aussi moins sophistiqué : pas de caméra, très peu de mémoire, une autonomie inférieure à celle du leader, etc. N’empêche, ce positionnement prix très agressif de la part d’Amazon crée la surprise. Même si pour l’instant la FIRE n’est disponible qu’aux Etats-Unis.

Surtout, Amazon propose non seulement une tablette mais également des contenus associés et donc un environnement économique cohérent, exactement comme Apple avec l’iPad. Un point fort par rapport, notamment, à ses concurrents asiatiques.

La FIRE, qui fonctionne sous Android, est en effet conçue pour se connecter à la boutique en ligne Amazon.com qui permet de télécharger des livres, de la musique ou encore des vidéos.

Amazon a déjà l’expérience du Kindle, le livre électronique, que l’on peut raisonnablement qualifier de succès outre-Atlantique.

Hadopi, le bilan

60 pirates trainés en justice. C’est le bilan de l’Hadopi, la haute autorité contre le piratage. En 2010, l’instance de surveillance des réseaux a repéré au total près de 500 000 fraudeurs présumés qui ont reçu un courrier d’avertissement. 21000 récidivistes ont eu droit à un deuxième courrier. Au final, seuls 60 abonnés français font aujourd’hui l’objet d’une procédure judiciaire. Tous ne seront pas forcément poursuivis, selon l’Hadopi.

Etes-vous heureux sur Twitter ?

Sur Twitter, les gens sont heureux le matin, tard le soir et le week-end. C’est ce qui ressort d’une étude menée par des sociologues américains qui ont tenté de mesurer l’humeur de 2,4 millions d'utilisateurs dans 84 pays. En revanche, durant la journée, en raison du stress de l’activité professionnelle les tweets seraient moins positifs. Un phénomène qui ne serait donc pas lié à Twitter mais simplement à nos habitudes de vie.

Vous êtes à nouveau en ligne