Mon info. Plus on a son smartphone chargé, mieux on va !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une étude ménée par une université britannique montre que notre moral fluctue en fonction du niveau de charge de notre smartphone.

Le niveau de votre batterie de portable peut jouer sur votre moral. C'est très sérieux. C’est une recherche menée par une école de commerce qui dépend de la City university of London, l’université de Londres, qui a interrogé des habitants de la capitale britannique.

Enseignement de cette enquête : un utilisateur de smartphone n’a pas la même notion des possibles à 5% de batterie que lorsqu'il a 95% d’autonomie. Et sans le faire exprès, j’ai fait le test. En écrivant cette chronique, il faisait gris, il faisait froid, je n’avais pas le moral. En plus il faut se lever dans la nuit, c'est dur, et là j’ai regardé mon portable : j’étais à 12%. L’icône de la batterie s’affichait en rouge. Bref, il n'y avait rien qui allait.

L'énergie agit !

Et puis j’ai branché ce fichu téléphone et ce matin, tout un monde s’ouvrait à moi. C’était génial. Bon, on rigole, mais les entreprises technologiques, celles qui vivent de nos données numériques, elles, cela ne les fait pas seulement rire. Ça les fait réfléchir.

Parce que cette réaction qu’on a face au niveau de charge de la batterie, potentiellement, c’est de l’argent en plus. Par exemple, quand vous commandez un VTC – un véhicule avec chauffeur – ou un billet de train. Selon cette étude britannique, si votre batterie est à 2%, vous êtes prêts sans vous en rendre compte, à payer plus. Le temps c’est de l’argent. Même quand il se compte en temps de batterie restante.

Vous êtes à nouveau en ligne