Mon info. En Lozère, pas de repas végan dans les cantines scolaires

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La Lozère résiste à la loi alimentation qui prévoit un repas sans viande par semaine dans les cantines scolaires. Parce que dans ce département, il y a de la viande !

Vous le savez, on en a beaucoup parlé sur franceinfo : depuis le 1er novembre dernier, une expérimentation est entrée en vigueur pour imposer un repas végétarien une fois par semaine dans les cantines scolaires. Mais c'est compter sans une terre d'irréductibles Gaulois, qui a décidé de dire non au menu végétarien. Ce département, c'est la Lozère. Une terre de 76 000 habitants qui ne fait pas souvent parler d'elle, dont les médias parlent peu, mais qui a décidé de dire non.

Ce "non", c'est celui des élus, et des acteurs du monde agricole lozérien, expliquent nos confrères du Figaro. Une position tranchée qui s'explique par la nature même de l'agriculture lozérienne, qui est basée sur l'élevage, et pas qu'un peu, à 90% !

De la viande locale

La Chambre d'agriculture de la Lozère se justifie en expliquant que les cantines se fournissent localement, dans un rayon de 30 km, qu'il n'y a pas de système plus vertueux. Mais voilà, localement, c'est l'élevage. Et le plus souvent, à l'image de la sous-préfecture de Florac, les collectivités locales refusent de mettre en place un menu végétarien une fois par semaine. "Nous mangeons trop de viande", répond la députée LREM Barbara Pompili, qui soutient cette expérimentation. Et qui dénonce "un retour au Moyen-Âge", mais qui prend soin de ne pas trop froisser les éleveurs. "Battons-nous pour réduire la place de la viande industrielle" dit-elle aux agriculteurs lozériens, qui n'en démordent pas.

Vous êtes à nouveau en ligne