Mon info. Aux États-Unis, Seattle se mobilise contre le géant du numérique Amazon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La plus grande ville de l’Etat de Washington, Seattle, au nord-ouest des Etats-Unis, a décidé de ne pas céder du terrain au géant du commerce en ligne Amazon, l’un des fameux Gafa.

Amazon et Seattle sont très liées, puisqu’Amazon a installé ni plus ni moins que son quartier général dans cette ville. Selon nos confrères de Bloomberg, l’entreprise de Jeff Bezos emploie 40 000 personnes dans cette ville, et utilise 15% des bureaux de Seattle. Rien que ça. Amazon est donc particulièrement attentif à ce qui se passe dans la ville, et quand la majorité des sièges du conseil municipal doit être renouvelée, le géant du commerce en ligne n’hésite pas à mettre la main à la poche, pour soutenir la campagne de ceux qui lui sont évidemment favorables. Et Amazon est généreuse, puisqu’elle a signé un chèque de près d’1,5 million de dollars, avec un objectif, un seul : faire barrage aux candidats démocrates favorables à un impôt sur les grosses entreprises, qui horrifie Amazon.

Mobilisation citoyenne

L’an dernier déjà, la municipalité avait adopté une taxe de 275 dollars par employé dans les grandes entreprises. Vous imaginez bien la réaction d’Amazon. Mais après un mois de lobbying intense, d’Amazon mais pas seulement, le conseil a finalement reculé. Avant que le sujet ne revienne sur la table ce mois-ci, avec de nouvelles élections, qui ont donc eu lieu la semaine dernière. Mais l’argent n’achète pas tout, et a fortiori pas les élections, du moins les municipales de Seattle. Les habitants se sont mobilisés, pendant la campagne, et ce sont eux qui ont faire barrage à Amazon, en maintenant leur confiance à ceux qui avaient porté cette politique. La menace plane donc toujours au-dessus du géant du commerce en ligne.

Vous êtes à nouveau en ligne