Mômes trotteurs. Street Art, plage et fête de la Saint Louis à Sète avec Albertine et Samuel

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La fête de la Saint Louis bat son plein ce week-end à Sète ! L'occasion d'assister aux joutes nautiques dans les canaux. Le premier tournoi remonte à 1666.

"Albertine, pourquoi aimes-tu Sète?" l'interroge Samuel, 10 ans. "Les gens sont attachants, cette ville aussi est attachante, il y a la mer, on entend le cri des goélands..." lui répond son amie de 11 ans.

Albertine et Samuel dans le jardin Simone Veil, à Sète.
Albertine et Samuel dans le jardin Simone Veil, à Sète. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

A Sète, ça monte et ça descend ! "Sète vient du latin cetacea, et du coup quand on est sur le Mont Saint Clair, on dit: "ah ben je suis sur le dos de la baleine !", explique Samuel. "Donc oui, à Sète, ça monte, ça fait des zigzags", ajoute Albertine.

Pause dans une boulangerie pour acheter des zézettes. "Ce sont des petits sablés, y a différentes saveurs : vanille, framboise, fleur d'oranger... C'est parfait avec un thé ou un café."

"La première pierre du port a été posée en 1666, comme c'est une très vieille ville, il y a de jolis immeubles avec des balcons en fer forgé, uniques. On dirait qu'il n'y en a pas un seul identique !"

Et quand on interroge Albertine sur l'ambiance, qui règne à Sète, elle répond tout de gon : "Très festive ! Et ici les habitants sont de vraies pipelettes !"

Samuel et Albertine devant une oeuvre du street-arter, SETH, à Sète.
Samuel et Albertine devant une oeuvre du street-arter, SETH, à Sète. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Les artistes investissent des lieux en friche et les murs de la ville. Sète offre une belle balade artistique grâce à ses œuvres murales. "On peut découvrir sur les murs de la ville une quarantaine d'œuvres, qui font partie du Musée à Ciel Ouvert (MaCO). On peut même participer à des visites guidées", précise Albertine.

Albertine et Samuel apprécient le street-art dans les rues de Sète.
Albertine et Samuel apprécient le street-art dans les rues de Sète. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Chaque année depuis 12 ans, Sète célèbre l’art urbain grâce au Festival K-LIVE. Cet événement crée un pont entre art urbain, arts plastiques et concerts de musiques actuelles. Il est considéré comme un acteur majeur du mouvement street art en France. "C'est un très chouette festival, car nous on aime beaucoup le street art. Et j'aime mieux voir des oeuvres dans la rue que dans un musée !", tranche Albertine.

Albertine interviewe une habitante du quartier haut, à Sète.
Albertine interviewe une habitante du quartier haut, à Sète. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Dans le quartier Haut se dresse la décanale Saint-Louis. "À la Saint Pierre, qui est la fête des pêcheurs morts en mer, on porte des bateaux et on les amène jusqu'ici, dans cette église et c'est vraiment super !" Le quartier Haut est un "quartier populaire devenu un quartier d'artistes", explique une habitante.

Et juste en bas, sur la plage du mole, "du côté des brise-lames, j'ai déjà vu sauter des dauphins !" précise Samuel.

Joutes à Sète pendant la fête de la Saint-Louis.
Joutes à Sète pendant la fête de la Saint-Louis. (Office de tourisme de Sète)

Vous êtes à nouveau en ligne