Mômes trotteurs. "Lumières Sauvages", le spectacle d'illuminations du ZooSafari de Thoiry

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

À Thoiry, six cents sculptures retracent la grande odyssée de l'évolution. Pleins feux sur ces illuminations. 

"Y a de la musique qui est un peu rêveuse. Là, je vois des guirlandes bleues lumineuses, accrochées aux arbres avec des méduses de toutes les couleurs", observe Eléa. "On a l'impression d'être dans un monde marin, ajoute Salomé. Et ça fait bizarre parce qu'on a l'impression de marcher sous l'eau !"

Des oeuvres artisanales uniques

Au ZooSafari de Thoiry, ces œuvres uniques sont entièrement réalisées à la main et recouvertes de tissu. "Moi je dis que c'est de la soie, comme de vraies lanternes chinoises", estime Eléa. "On dirait qu'elles sont faites en plastique ou en papier", pensent Salomé et Alexandre. Une chose est sûre : elles s’illuminent à la tombée de la nuit ! Ces lanternes flamboient dans le parc du château et les jardins.

"On voit aussi des lumières qui descendent des arbres, c'est assez joli parce qu'on a l'impression que ça tombe du ciel", commente Salomé.

"C'est tellement beau qu'on croirait qu'on est dans la réalité, que c'est le monde où on habite en fait !", s'extasie Alexandre.

Illuminations dans le parc de Thoiry, édition 2019-2020.
Illuminations dans le parc de Thoiry, édition 2019-2020. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

A l’entrée du festival, une forêt magique accueille les "Mômes trotteurs". "Et il y a plein d'arbres allumés qui ressemblent à des baobabs avec des lianes qui tombent", précise Salomé. "On se croirait dans 'Avatar' tellement les arbres sont jolis", trouve Alexandre.

Plus loin, on croise l'Arche de Noé

Ce parcours s'étend sur trois hectares et retrace l’évolution de la vie, des mondes sous-marins en passant par les dinosaures, les oiseaux, les singes.

Illuminations de Thoiry, \"Lumières sauvages\".
Illuminations de Thoiry, "Lumières sauvages". (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Les illuminations de Thoiry.
Les illuminations de Thoiry. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Le parcours s'achève sur les parterres du château au milieu d’une grande scène Renaissance, où trône le roi Henri IV. On le découvre à cheval.

"Moi j'aime bien cette période de la Renaissance parce qu'il n'y a pas de téléphone, confie Salomé. Du coup, on n'est pas tout le temps addict sur nos écrans. On réfléchit, on se sert un peu de notre imagination."

Et Eléa d'ajouter "Parce qu'avant, on n'était pas coupé de notre monde par les écrans." Cela nous coupe de la nature ? "Oui, on est en train de laisser notre terre pourrir. Cette exposition montre des milliards d'années en évolution et tout ce qu'on a préservé avant, ça montre qu'il faut pas gâcher ça, faut respecter ce que la nature a créé."

"Henri IV pourrait nous lancer un défi", imagine Salomé face au roi. "Celui de sauver la planète et le monde !", concluent Eléa et son petit frère Alexandre.

La cour d\'Henri IV. Illuminations de Thoiry.
La cour d'Henri IV. Illuminations de Thoiry. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Vous êtes à nouveau en ligne