Mômes trotteurs. Cap sur Rochefort-sur-Mer

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est dans cette ville de Charente-Maritime que Colbert installa au XVIIe siècle un arsenal maritime au bord de la Charente. Visite guidée avec Zoé et Fabio

Et ça commence par une balade très nature le long de la Charente qui borde Rocherfort. "Le fleuve est essentiellement fait de vase. Tout autour, on a beaucoup d'arbres, de pigeons et on peut observer des poissons." Et, il y a plusieurs chemins qui mènent à l'Hermione.

Antoine, gabier sur l'Hermione, nous fait visiter le musée, qui retrace l'histoire de ce bateau mythique, qui mouille dans l’arsenal de Rochefort. C'est la fameuse réplique de la frégate, qui permit à Lafayette de rejoindre l’Amérique en 1780. "Ce bateau-là est la plus grande réplique authentique navigante au monde. si vous reconstruisez un bateau, mieux vaut le faire à l'identique parce que c'est ainsi qu'il a été pensé à l'époque. Et en plus, il est classe !", explique le jeune marin.

Visite culturelle sur le site de la frégate de l\'Hermione à Rochefort.
Visite culturelle sur le site de la frégate de l'Hermione à Rochefort. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

"On reconnaît facilement l'Hermione parce qu'à l'arrière, il y a comme une espèce de cabine en or", souligne Fabio. "Et on a 26 km de cordage à bord !, précise Antoine. Et cette fréfate est connue car c'est elle qui a transporté le marquis de Lafayette aux Etats-Unis."

L\'Hermione au large de Port-Vendres en avril dernier
L'Hermione au large de Port-Vendres en avril dernier (RAYMOND ROIG / AFP)

Equipés d'un baudrier, Fabio et Zoé font une petite grimpette sur l'accromât, à 32 mètres de hauteur. "J'ai eu la sensation de m'envoler, d'être comme un oiseau, d'être libre", confie Fabio en fin de parcours.

Zoé et Fabio sur le site de l\'accromât, à Rochefort.
Zoé et Fabio sur le site de l'accromât, à Rochefort. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Pas loin, la corderie royale, transformée en musée maritime, se trouve dans un superbe bâtiment de 374 mètres de long construit en 1666, sous Louis XIV. "Pendant la guerre, on fabriquait ici des cordages pour les bateaux."

Puis, passage par la porte du soleil pour rejoindre le musée de la Marine pour observer une autre réplique: celle du radeau de la méduse. Puis, on remonte vers le centre-ville, et on s’arrête au marché couvert. Puis pause Place Colbert, où furent tournées certaines scènes du film Les Demoiselles de Rocherfort. C'est ici que se trouve le Bistrot de la Paix,"où Victor Hugo est venu déjeuner."

OFFICE DE TOURISME DE ROCHEFORT

Vous êtes à nouveau en ligne