Mômes trotteurs. Break à Guernesey avec Édouard et Léo

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'île anglo-normande à deux heures de traversée de Saint-Malo réserve de belles surprises. Suivez les petits guides !

Pour rejoindre Guernesey en bateau depuis Saint-Malo, il faut 1h55 avec la compagnie Condor Ferries. A l’arrivée, dépaysement instantané sur ce caillou flottant de 15km de long sur huit kilomètres de large, où le temps ralentit "rapidement". Et on n’a qu’une envie, aller contempler la mer assis sur un rocher. Et d’emprunter les petits chemins douaniers bordés de falaises escarpées. Comme celles que nos Mômes Trotteurs, Edouard, dix ans et Léo, 8 ans, nous ont montrées.

"Alors la mer est un peu bleu-vert cristal", observe Edouard. "Et là-bas, on peut voir une tour construite par Napoléon", nous montre Léo. Bienvenue au Fermain Beach Cafe ! C'est ici, à Saint-Pierre-Port, sur la côte Est de Guernesey, que la balade commence, après avoir dégusté un sandwich "au crabe local" et une glace "au lait de vache de Guernesey."

"Quand c'est la marée basse, on peut voir plein de rochers et tu peux marcher sur plusieurs kilomètres à pied", précise Léo. Et quand il fait chaud à Guernesey il environ "25 degrés et maximum 30." "A Guernesey, on est entouré d'oiseaux, avec l'école, on fait même des sorties spéciales pour aller les écouter dans la forêt."

Au loin, on suit les voiliers. La Manche est très paisible. "C'est bien de conduire sur les mers de Guernesey parce que c'est souvent très calme. Y'a pas trop de tempête."

A quelques encablures, on rejoint la baie de Moulin Huet en empruntant des petits sentiers. "C'est bien l'herbe haute, ça veut dire qu'elle est là pour longtemps."

Bienvenue dans la baie de Moulin Huet immortalisée par le peintre Renoir, venu séjourner à Guernesey.
Bienvenue dans la baie de Moulin Huet immortalisée par le peintre Renoir, venu séjourner à Guernesey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Quand soudain une odeur d'oignon se répand... "ça, c'est parce que je viens de manger des fleurs d'oignon qu'on appelle ici "wild garlic flowers". Elles sont blanches avec un peu de jaune. Y'en a partout ici, tu veux en goûter?"

Et on découvre le panneau "Moulin Huet !" "C'est beau quand on découvre la falaise et la mer bleu-vert-turquoise qui est entourée d'arbres. La mer se cache un peu derrière."

Edouard et Léo face à la baie de Moulin Huet, à Guernesey.
Edouard et Léo face à la baie de Moulin Huet, à Guernesey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Ce lieu a été immortalisé par le peintre Renoir. "Je sais pourquoi il est venu ici, lance Léo. C'est parce qu'il aimait peindre de très belles vues." Et il est tombé amoureux de ce site où la nature préservée est foisonnante.

Puis, courte pause dans un café qui surplombe la baie. Edouard et Léo jouent à Puissance 4 et avalent un scone. "Et parfois quand je prends un chocolat chaud, j'aime bien prendre un nuage de nez, euh... un nuage de lait avec, ou des touts petits chamallows."

Descente vers la baie du Moulin Huet à Guernesey, immortalisée par le peintre Renoir.
Descente vers la baie du Moulin Huet à Guernesey, immortalisée par le peintre Renoir. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Edouard et Léo aiment "escalader les crabes." "Et toi Léo, tu as déjà vu des crabes rouges ?" demande Edouard à son ami. "Oui, un crabe araignée."

Pêche à pied à Guernesey, baie du Moulin Huet.
Pêche à pied à Guernesey, baie du Moulin Huet. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Puis direction le château Cornet (Castle Cornet) situé à côté du port de Saint-Pierre-Port. "Honnêtement, c'est le château le plus beau que j'aie vu !, sourit Edouard. Ils ont gardé les canons en place." Et Léo de préciser "c'est la Reine Elisabeth d'Angleterre qui a construit tout ça pour protéger les Guerneysiens."

Sur l'île, on découvre de nombreuses enseignes et noms de rue français. "Mais ce sont surtout le nom des maisons qui sont écrits en français." Guernesey, qui appartenait jadis aux Normands avant l'arrivée des Anglais, possède aujourd'hui son propre parlement. "Normalement l'île est indépendante, mais quand il y a un problème et que les habitants ont besoin de l'Angleterre par exemple pour ce qui concerne l'ordre militaire, et bien c'est l'Angleterre, qui veille sur Guernesey."

Léo et Edouard devant le château Cornet (castle Conet), situé à côté du port de Saint-Pierre-Port à Guernesey.
Léo et Edouard devant le château Cornet (castle Conet), situé à côté du port de Saint-Pierre-Port à Guernesey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

A Guernesey, le dépaysement est aussi culinaire. Pas de veau refroidi servi avec une sauce à la menthe. Non, on mise sur une cuisine travaillée avec des produits de la mer (crabe, tourteaux, homards) et des légumes du potager (petits pois, carottes, choux fleurs…). On peut même faire son marché dans la rue grâce aux "honesty boxes" (les boîtes honnêtes). Elles se trouvent devant les maisons. "On peut acheter ses légumes ou de la confiture faite par les habitants de la maison.On paye ce qu'on prend."

Edouard et Léo devant une \"honesty box\" (boite de l\'honnêteté), postée devant une maison, une sorte de marché dans la rue, où l\'on achète légumes, confitures...
Edouard et Léo devant une "honesty box" (boite de l'honnêteté), postée devant une maison, une sorte de marché dans la rue, où l'on achète légumes, confitures... (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Puis direction Saint-Peter Port. Rue Hauteville, nous visitons la maison de Victor Hugo, qui a rouvert ses portes au printemps. La maison du poète est bâtie sur les hauteurs de la capitale de Guernesey. Le romancier et poète français a passé 15 ans en exil de 1855 à 1870 sur l’île anglo-normande de Guernesey.

Visite guidée. "Vous remarquerez tout de suite, qu'il y a beaucoup de décorations asiatiques", précise notre guide francophone. A l’intérieur, des meubles importés du Japon, d'Inde, de Chine... Hugo génie de la récup’ et du détournement d’objets avec des coffres en bois transformés en buffet. "J'aime bien car il y a beaucoup de portes secrètes ici" apprécie Edouard. "Oui et les serrures sont parfois assez compliquées."

Dans le look out, pièce où Victor Hugo écrivait debout face à la mer dans sa maison, Haute Ville House, à Guernesey.
Dans le look out, pièce où Victor Hugo écrivait debout face à la mer dans sa maison, Haute Ville House, à Guernesey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Au dernier étage, le Saint des Saints : la véranda (Look out) où il écrivait. Dans cette cage de verre, le poète prenait des gorgées de ciel et d’océan. "C'est ici que Victor Hugo a rédigé tous ses poèmes et ses romans à partir de 1862, précise le spécialiste. Il se tenait donc debout en écrivant et il faisait face à la mer mais avant tout face à la France."

Léo et Edouard remarquent des escaliers, qui montent vers le toit. "C'est là-haut que Hugo prenait sa douche à l'eau froide tous les matins!"

Léo est conquis: "Cette maison est très jolie, en fait ça me fait penser à une galerie antique." Et Edouard de conclure: "on ne dirait pas que c'est une maison mais plutôt un musée."

Visite de la splendide maison de Victor Hugo, Hauteville house, à Guernesey.
Visite de la splendide maison de Victor Hugo, Hauteville house, à Guernesey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

C'est dans cette demeure, que Victor Hugo donna naissance à son roman, Les Travailleurs de la Mer.

"Un rocher d'hospitalité et de liberté, un coin de vieille terre normande où vit le noble petit peuple de la mer [...] L'île de Guernesey, sévère et douce, mon asile actuel, mon tombeau probable" écrivit Victor Hugo. 

Salle du billard de la maison de Victor Hugo (Hauteville House), à Guernesey.
Salle du billard de la maison de Victor Hugo (Hauteville House), à Guernesey. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Vous êtes à nouveau en ligne