Mômes trotteurs. A la découverte du poison

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les mômes trotteurs de franceinfo nous emmènent à l'expo "Poison", au Palais de la découverte à Paris. Suivez les guides ! 

"Vénéneux c’est par l’ingestion et le toucher -par exemple la peau ou les poils-. Et venimeux, c’est quand l’animal mord ou pique", rappelle Suzanne, 9 ans.

Araignées, serpents, lézards, grenouilles, scorpions : comment utilisent-ils leur venin ? L’exposition "Poison" du Palais de la Découverte nous présente -dans leur terrariums- une trentaine d’espèces d’animaux vénéneux et venimeux. Une première en France !  

\"Mon expo illustrée\", de Caroline Pelissier et Virginie Alajdi.
"Mon expo illustrée", de Caroline Pelissier et Virginie Alajdi. (Palais de la découverte)

Une seule morsure peut tuer 12 hommes

"Ah j’ai hâte de le voir ! " Lui, c’est LA star de l’expo : le Mamba Noir, c’est le plus grand serpent venimeux du continent africain. "On a l’impression qu’il danse." Mamba, samba il n’y a qu’un pas ! "l est marron, je le pensais plus gros" confie Suzanne. "Par contre, il est super long, ajoute Barnabé, 5 ans. Il fait au moins 30 mètres !" "Son venin est mortel pour l’homme, précise Suzanne. En théorie, une seule morsure pourrait suffire à tuer plus de douze hommes, ça veut dire qu’il en projette beaucoup !" "Et cela prend une semaine pour que le serpent ait tout son stock en venin" renchérit Antoine, 10 ans.  

Passionné par les animaux, Antoine nous emmène voir le monstre de Gila, un énorme lézard jaune et noir des déserts nord-américains. "Son poison n’est pas mortel directement mais c’est quand même très dangereux. Par contre, quand il tue sa proie, son venin sort de sa bouche quand il mâche."  80% des serpents sont inoffensifs. Il existe 700 espèces de venins venimeux (sur plus de 3000 espèces) parmi lesquels 40 espèces sont dangereuses pour l’homme.

Il existe 700 espèces de venins venimeux, parmi lesquels 40 espèces sont dangereuses pour l’homme.
Il existe 700 espèces de venins venimeux, parmi lesquels 40 espèces sont dangereuses pour l’homme. (ADRIEN IFFRIG)

Le poison sert aussi à fabriquer des médicaments

Mais le poison peut aussi être très utile comme nous l’apprend le petit livret illustré -et très bien fait- qui accompagne les enfants. "Le poison sert aussi à faire des médicaments", souligne Suzanne. A partir du venin du Monstre de Gila, on crée un médicament utilisé dans un traitement contre le diabète de type II. De même, la Mambalgine, molécule extraite du venin du Mamba Noir, aurait des propriétés anti-douleur 200 fois plus puissante que la morphine.

"Heu… Qu’est-ce que c’est que ça ? Une abeille poilue ! C’est vrai qu’elle a de grands poils !" sursautent les enfants. Plus loin, on découvre des insectes d’Amérique du Sud. "Ce sont des Phasmes du Pérou, explique Antoine. Il y a des insectes qui te tuent en un an. T’as un an devant toi pour essayer d’enlever le venin de ton corps. Ça va c’est gentil ! Si t’as un an, tu peux trouver un médicament vite fait." "Alors ça c’est une tarentule, elle attaque sans prévenir ! " 

Une mygale comme animal de compagnie

La mygale aux genoux rouges est, paraît-il, très appréciée comme animal de compagnie. Nos trois mômes trotteurs se verraient-ils avec une mygale dans leur chambre ? "C’est pas trop mon genre les mygales ! répond Suzanne. Moi dans ma chambre déjà que je crie pour une toute petite araignée, alors une mygale ça va aller… "   "Il y a aussi des grenouilles qui sont venimeuses grâce à leurs glandes qui sont sur leur peau, révèle Antoine. Voilà le kokoï de Colombie, c’est une petite grenouille jaune à gros yeux noirs. Elle tient dans le creux de la main. C’est la première fois que je vois des grenouilles toxiques. Les Indiens utilisaient sa toxine extrêmement puissante pour empoisonner les pointes de leurs flèches. »   « On a appris énormément de choses et ça m’a vraiment intéressé", conclut Antoine. Suzanne, elle, retient "qu’il n’y a pas beaucoup de serpents vraiment dangereux pour l’homme. Si on ne s’approche pas d’eux, ils ne vont pas nous faire mal. Donc il ne faut pas avoir peur des serpents."

 Avant de partir, Barnabé, lui, est allé dire au revoir à la vipère du Gabon."Je lui ai tiré la langue ! "     

Vous êtes à nouveau en ligne