Alain Touraine : "Moi Président, je confierai l’Education Nationale aux collectivités locales"

Alain Touraine est sociologue, spécialiste des nouveaux mouvements sociaux, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Lui président, quelle serait sa mesure phare ?

Qu’est ce qui cloche à l’Education Nationale ? Tout ! Répond Alain Touraine.

Le sociologue explique que pour bien juger de la qualité d’un système éducatif, il suffit de regarder la façon dont il traite les 20% les plus pauvres et les plus mal préparés de sa population. Or, en ce domaine, la France est en queue de liste : "Il y a en France une formidable ségrégation", affirme-t-il.

Pour tenter d’y répondre selon lui, il ne faut forcément faire de discrimination positive ou s’inquiéter des méthodes ou des programmes, mais se concentrer sur nos valeurs universelles, et cela quelle que soit la façon de le faire.  

Le problème est que l’Education Nationale n’est probablement pas réformable : "L’Education Nationale, ce n’est ni les élèves, ni les parents d’élèves, ni les profs ! C’est la rue de Grenelle et les syndicats, déclare Alain Touraine. C’est l’appareil au sens stalinien, au sens bureaucratique". Et c’est pour cette raison qu’il préconise de le remplacer par les collectivités territoriales. Pour lui, il ne s’agit pas d’une remise en cause de l’égalité entre les élèves mais d’assurer au contraire la Liberté, l’Egalité et la Dignité.

 

Vous êtes à nouveau en ligne