Le prix du ski

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Malgré la crise, nombre de personnes continuent de partir au ski. Outre le prix des équipements et celui des services, tels que remontées mécaniques ou location de matériel, il faut compter avec le prix de l’hébergement.

Alors, si chacun rêve d’un chalet savoyard sur les pistes, d’autres, confrontés à la réalité économique, louent plutôt ce que l’on appelle un studio-cabine, à quatre personnes.

Dans tout ça, quels sont les vrais prix du ski, quelles précautions faut-il prendre lorsque l’on veut louer un appartement à la montagne. Eléments de réponses avec Jean-Michel Guérin, directeur général du groupe de Particulier à Particulier.

Tout d’abord, tout dépend du lieu.
Les Alpes du Nord, d’un point du vue prix sont les plus chères car elles sont
proches des grandes métropoles et notamment de Paris et garantissent à peu près
un enneigement régulier. Encore que cette année, l'heure est à l'inquiétude. Les
Alpes du Sud, sont aussi très bien cotées, même si leur éloignement de Paris
les dessert un peu ; l’enneigement y est abondant.  Les Pyrénées retrouvent, depuis quelques années
les faveurs des skieurs, car elles offrent, à niveau de prestation équivalent,
des prix plus abordables, même si la neige y est moins régulière. Et puis, sur
le marché du ski, le Massif central, le Jura ou les Vosges offrent de très
beaux sites à des prix défiant toute concurrence.