Le bonheur au travail

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour célébrer ce 20 mars décrétée journée mondiale du bonheur par l'ONU, la sophrologue Carole Serrat, spécialiste du stress, expert bien-être dans le magazine Top Santé, nous parle du bonheur au travail.

La commission qualité de vie du Barreau de Paris a organisé pour les avocats une journée événement dédiée au bonheur. Après y avoir assisté, Carole Serrat a pu constater une fois de plus que le bonheur au travail impactait notre vie personnelle. On le voit bien, les gens qui sont malheureux au travail le deviennent dans leur vie quotidienne. La crise économique, les tensions dans les services, les burn out ont poussé chercheurs, économistes et autres coachs à plancher sur le bonheur au travail.

Les clefs pour être heureux au travail

Philippe Laurent, formateur et auteur du Bonheur au travail , affirme que pour être heureux au travail, il faut tendre vers la réalisation d'un projet, trouver du sens au travail demandé et entretenir de bonnes relations avec ses collègues, car l'ambiance au travail c'est aussi vital que l'oxygène que l'on respire.

Ce sont les managers qui ont la responsabilité de créer les conditions favorables à l'épanouissement de leurs collaborateurs. Selon lui pour y parvenir il y a deux portes d'entrées pour se sentir bien dans son entreprise : la porte des émotions et la porte de l'entraide.

Les gens en entreprise n'expriment pas suffisamment leurs émotions, leurs pensées. Il y a trop de non dit au sein des équipes. Je vois beaucoup de gens qui souffrent du manque de reconnaissance dans leur travail et ce qui est important c'est de redonner la confiance et l'estime mais, comme le dit Norbert barré l'initiateur des Ted Conférences , pour reconnaître une personne il faut d 'abord la connaître.

En prenant ses fonctions de manager dans un pôle d'agences bancaires régionales, Norbert a pris soin de rencontrer chacun de ses collaborateurs. Il leur a demandé de lui raconter les moments où ils ont été le plus heureux dans leur vie professionnelle.
Il axe sa relation aux autres sur le positif, l'optimisme, la relation de confiance. Des facteurs essentiels du bonheur au travail.

L'entraide


Certaines entreprises favorisent la coopération et l'entraide y compris entre des services différents. Elles s'engagent sur des causes humanitaires et caritatives et encouragent leurs employés à s'y engager à leur côté. Cet engagement altruiste est fédérateur et source d'accomplissement.

Une évaluation du bonheur en entreprise

Il existe deux labels "le top employer" et "the great places to work". Tous les deux publient un palmarès des entreprises où il fait bon travailler et ils décernent une certification qui fait la part belle aux pratiques innovantes, à la diversité, au bien-être au travail, au développement des collaborateurs.

Pour le "great place to work" le facteur clé en commun à toutes ces relations est la confiance. Du point de vue de l'employé, une entreprise où il fait bon travailler est un lieu où il a confiance en ses dirigeants, il apprécie ses collègues, est fier de son travail.

L'entreprise libérée


C'est un concept théorisé par Isaac Getz professeur à Escp europe. L'entreprise libérée libère l'initiative des salariés et met en place des hiérarchies plus horizontales, qui gomment, par exemple, des attributs du pouvoir (voiture de fonction, places de parking réservées...).
Les managers de ces entreprises sont au service de leurs collaborateurs, ils leur laissent la liberté de décider eux-mêmes de leurs actions dans leur périmètre de responsabilité.

Référence :  Développez vos talents de manager, de Pascale Baumeister, aux  éditions Leduc

Ted conférences : Palais des festival - Cannes le 26 avril 2014

Vous êtes à nouveau en ligne