Inscription en seconde: mode d'emploi

L'étudiant publie le palmarès des lycées. L'occasion de rappeler la procédure pour faire ses vœux pour la seconde. Comme chaque année, une procédure informatisée nationale, Affelnet, affecte les élèves dans un établissement. Les conseils de Sophie de Tarlé, journaliste à "L'étudiant", pour s'y retrouver.

L'affectation

Les élèves de 3e qui souhaitent intégrer un lycée public
doivent émettre entre trois et huit vœux d'établissement selon les académies.
Ils reçoivent la fiche mi-mai, et ont jusqu'à début juin pour la remplir. Un
vœu égal un établissement. Chaque académie affecte à certains éléments de votre
dossier (rapprochement de fratrie, proximité, boursier, notes au contrôle
continu du brevet...) un certaine nombre de points. Plus le nombre de points
est élevé, plus les chances d'obtenir satisfaction sont élevées.

Paris, un cas particulier

La capitale est divisée en quatre grands secteurs (la carte
est visible sur le site du rectorat de Paris) et les collégiens peuvent faire
librement jusqu'à huit vœux (au lieu de six l'année dernière) dans leur zone de
secteur. "Personne ne peut exiger d'aller dans un lycée et pas un autre, c'est
pourquoi Il faut bien demander six établissements, et pas uniquement six
établissements très demandés
", conseille Philippe Fatras, inspecteur
d'académie à Paris, qui a la lourde charge d'affecter les collégiens dans les
lycées de la capitale.
Pour ne pas perturber l'épreuve du brevet, les résultats
des affectations sont donnés le jour de la dernière épreuve du brevet.

Sortir de son secteur

Il est quasiment impossible de demander un lycée
hors-secteur. Le fait de demander un lycée de son secteur géographique à Paris
vous gratifiera de 600 points. "Les frontières sont très étanches, sauf pour
un excellent élève qui viserait un lycée pas trop demandé, situé proche de chez
lui
", souligne Philippe Fatras.
D'autres points s'ajoutent, liés aux
résultats scolaires (600 points), si l'élève est boursier (300 points).
Attention, le critère "rapprochement de fratrie" a été supprimé
cette année à Paris.
Pour les résultats
scolaires, l'académie de Paris collecte les notes de 12 matières de contrôle
continu de tous les élèves.
Ensuite, discipline par discipline, elle prend les
notes de tous les élèves de l'académie de Paris et leur applique une formule
pour les harmoniser, ce qui fait baisser les notes les plus élevées et monter
les plus basses. C'est pourquoi, il est impossible d'évaluer soi-même d'après
sa moyenne son nombre probable de points.

Contourner la sectorisation

Beaucoup de petits malins l'ont compris, il est possible de
contourner la sectorisation. Quelques jours avant le début d'Affelnet une
commission affecte les cas spécifiques. C'est le cas des élèves handicapés et
des cas médicaux. C'est le cas aussi des secondes de deux lycées du quartier
latin, Louis-Le-Grand et Henri IV mais
aussi le les sections danse, musique, sport, art et les sections
internationales de nombreux lycées (c'est aussi le cas en province).
Le lycée international des Pontonniers à
Strasbourg propose six sections internationales : russe, polonais,
anglais, allemand, italien et espagnol. Pour toutes ces sections, l'admission
se fait sur dossier, ou sur test.
Aux lycées
Henri IV et Louis Le Grand par exemple, il faut envoyer son dossier avant le 6
avril. Ensuite, le chef d'établissement indique 
par courrier ou par mail les chances d'être accepté. Si le résultat est
positif on peut mettre ce lycée dans son premier vœu.

Le palmarès 2013 des lycées sur le site de l'Etudiant

Vous êtes à nouveau en ligne