Des conseils pour se déshabituer du sucre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On trouve du sucre partout dans les fruits, le miel, les bonbons, les gâteaux et il se dissimule dans de nombreux produits  alimentaires qui en accroissent la dépendance. La sophrologue  Carole Serrat, experte bien-être pour le magazine Top Santé, donne quelques conseils pour éviter les mauvais sucres et trier ses aliments. 

Le sucre, on en a besoin pour produire de l'énergie et
nourrir notre cerveau. Le sucre est aussi, pour beaucoup, synonyme de
plaisir. Nous sommes programmés pour aimer la saveur sucrée. Nous
possédons des récepteurs sur la langue et dans le cerveau qui sont sensibles au
sucre. Et dès la naissance nous avons été nourri et comblé  par la 
saveur sucrée du lait maternel ou le lait maternisé riche en glucides.

On voit aujourd'hui par imagerie cérébrale que la
consommation de produits sucrés agit sur les mêmes régions du cerveau que de
nombreuses drogues. Certes le sucre apporte du plaisir, apaise et c'est la raison
pour laquelle on éprouve le besoin parfois compulsif d'y revenir. Mais trop de
sucre nuit à la santé lorsque l'organisme ne peut plus l'éliminer.

Pourquoi les excès de sucre sont néfastes pour la
santé ?

Une alimentation trop sucrée conduit inévitablement à une
prise de poids et elle  peut perturber le
pancréas qui se met à sécréter trop d'insuline. Ce processus peut mener au
diabète de type 2. L
'excès de sucre génère également un état inflammatoire chronique, une
modification de la flore intestinale, une acidité dans l'organisme et des
troubles cardiovasculaires. Il faut donc diminuer la consommation de sucre, apprendre
à traquer les sucres cachés dans les produits industriels et trouver des
solutions pour le remplacer.

Est-ce que tous les sucres sont mauvais pour la
santé ?

Non heureusement. Il faut déjà mettre à part les
glucides simples naturellement présents dans notre alimentation telle que le
lactose des produits laitiers ou le fructose des fruits et du miel.

Le saccharose lui est un glucide complexe que l'on
ajoute dans les aliments pour donner ce goût sucré  et c'est qui lui pose problème car, le foie
ne peut le stocker en quantité importante et 
il le convertit en graisse.

Les glucides qui n'entraînent pas de variation
importante de la glycémie rassasient durablement sans favoriser le stockage. Il
faut donc faire attention à ce que l'on
appelle "l'index glycémique". 

Qu'est-ce que l'index glycémique ?

L'index glycémique IG nous permet de mesurer la capacité
d'un aliment à élever le taux de sucre dans le sang : plus son IG est
proche de 100 plus la glycémie s'élève et redescend brutalement. Chaque aliment
a son index glycémique. Plus il est proche de 0, plus la glycémie est régulée
et la satiété durable.

Docteur Pierre Nys, nutritionniste, dans son livre Ma
bible IG
nous conseille de consommer des céréales non-raffinées et des
légumineuses qui affichent un IG bas et qui peuvent être inscrites au menu pour
perdre du poids. Jamais de repas sans fibres car elles freinent le passage des
sucres dans le sang. Oui aux lentilles, haricots secs qui régulent le taux de
sucre dans le sang. L'équilibre glycémique est donc très important pour notre
santé et notre bien-être au quotidien.

Que dit on des édulcorants de synthèse ?

Stevia, saccharose et aspartame n'apportent ni calories ni
sucre et n'ont a priori pas d'impact sur la glycémie. Mais ils entretiennent
l'attirance vers le goût sucré. On les prend donc pour ce qu'ils
sont : une béquille qui peut être utile dans un premier temps en cas de
dépendance à la saveur sucrée, mais en aucun cas une solution sur du long
terme. La substitution de sucre par les édulcorants ne représente pas la seule
alternative. Loin de là !

Variez les plaisirs avec des sucres vitaminés au pouvoir
sucrant naturellement réduit comme le miel. Dans un yaourt le miel permet
d'économiser 25% de calories par rapport au sucre et, en prime, il booste nos
défenses contre les infections. On peut également se procurer du sirop d'agave
dans les grandes surfaces (l'agave est un sucre naturel et exotique tiré du
cactus : trois cuillères à soupe d'agave remplacent 100 gr de sucre.

Quelles sont vos solutions pour se déshabituer du goût
sucré ?

Certaines addictions au sucre dont liées à des états
dépressifs, à des problèmes psychologiques et dans ce domaine en tant que
sophrologue, j'obtiens de très bons résultats avec des programmes qui attenue
progressivement la dépendance au sucre à travers des exercices de respiration
et de visualisation adaptées.

  • Pensez à diminuer  progressivement
    la quantité de sucre dans vos boissons, thé, cafés.  Pour le thé et les tisanes vous pouvez
    choisir des variétés aromatisées.

-Consommez moins de produits sucrés du commerce bonbons,
gâteaux, pâtes à tartiner. Au début prenez leur version édulcorée. Et surtout
évitez les sodas : il faut savoir que l'on trouve l'équivalent 7 morceaux de
sucre dans une canette de soda. Et pensez à vos enfants car, c'est dès le plus
jeune âge que la dépendance s'installe.

-Customisez vos laitages. Pour masquer la saveur
parfois acides des yaourts, rajoutez des épices (cannelle,
vanille, anis, menthe) des oléagineux (amandes, noix,
noisettes) des extraits naturels (vanille, citron) ou une portion de
fruits.

Et le plaisir dans tout ça ?

Le plaisir il ne faut pas l'oublier. Vous pouvez prendre
l'habitude de faire des gâteaux avec du fructose ou de la Stevia, d'aromatiser
vos pâtisseries  avec des épices
(cannelle, vanille). Vous pouvez également vous procurer des extracteurs de jus
qui vous permettent  d'allier plaisir et
forme.  Préparez vos jus vous-même avec
un extracteur de jus à froid à la vitesse lente - 75 tours minute (ex Jazz Max).
Jus de fruits, de légumes frais, cela sépare bien le jus des fibres et l'on conserve
toutes les vitamines. Avec cet extracteur, vous pouvez faire également  des caviars végétaux, des tapenades, des
sorbets.

Désaltérez-vous à l'eau en y rajoutant des saveurs d'agrumes
(orange, citron, pamplemousse, herbes fraîches (menthe, citronnelle, lavandes).
L'essentiel est de rester dans le plaisir !

Est-ce que le taux du sucre est indiqué sur les
étiquettes?

Oui : décryptez les étiquettes pour traquer les sucres
cachés. Pour choisir entre deux produits identiques, référez vous à la quantité
de sucre indiquée dans la valeur nutritionnelle (à glucide, on regarde "dont
sucres" et choisissez celui qui en contient le moins. On bannit les
produits dont la composition mentionne : sucre, sirop de glucose, sirop de
glucose-fructose, maltodextrine.

Privilégiez les produits avec cette mention encadrée "sans
sucre ajoutée" à ne pas confondre avec "allégé en sucres". Par
exemple certaines compotes allégées en sucre contiennent quand même du sucre
ajouté. Alors que celle sans sucre ajouté ne contiennent que celui présent dans
la pomme.

Je vous recommande "Ma bible IG" du docteur Pierre
Nys aux Editions Leduc
. Et vous pouvez aller sur le site www.moulins-alma.fr pour trouver toutes
les solutions  pour  une alimentation vivante.

Vous êtes à nouveau en ligne