Comment mincir dans sa tête

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que les régimes les plus extravagants surgissent partout en cette saison, "Marie Claire" prône cette année le NO RÉGIME et s'intéresse à ce qui nous empêche de maigrir dans nos têtes.

Ariane Goldet, rédactrice en chef à Marie Claire ,
explique que chez certaines, malgré toute la volonté et les menus équilibrés, la
balance ne décolle pas. Il faut savoir que maigrir n'est pas toujours une
affaire de diététique, mais une remise en cause de soi-même. On maigrit pour se
plaire, pour aimer et pour être aimé ; perdre des kilos est une métamorphose
physique, mais aussi psycho-émotionnelle.

Seulement 8% des Françaises sont satisfaites de leur
silhouette, idem pour les Japonaises, alors que le chiffre monte à 22% pour les
Américaines, 33% pour les Chinoises, 56% pour les Brésiliennes et, enfin, 64%
des Indiennes sont entièrement satisfaites de leur silhouette.

Il faut comprendre que les rondeurs cachent notre monde
intime : nos fragilités, nos peurs, nos blessures. Maigrir, c'est
commencer par s'y confronter. La peur de maigrir, c'est la peur de changer de
corps ; maigrir équivaut à devenir une autre, il faut donc aborder le
regard des autres. Il y a également les coutumes familiales et le manque de
confiance en soi qui peuvent bloquer.

Marie Claire propose des clés pour y arriver. La
principale est de faire la différence entre la faim et l'envie de manger. Prendre
le temps de s'écouter, et manger quand on a faim, et non pas quand on a envie de
manger est primordial. 

Vous êtes à nouveau en ligne