Shera Kerienski : "J'ai envie d'aider les gens à s'accepter tels qu'ils sont"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Shera Kerienski, 24 ans, youtubeuse, publie chez Michel Lafon "Le Carnet de Shera", un livre de conseils de "grande sœur" : elle est l’invitée de La mise à jour du mardi 24 octobre.

Quatre ans à faire des vidéos seule dans son appartement : Shera Kerienski, 24 ans, est suivie par 1 400 000 internautes sur sa chaîne YouTube et 835 000 regardent ses photos sur Instagram. À l’occasion de la sortie de son livre Le Carnet de Shera fin septembre, elle est l’invitée de La mise à jour. C’est grâce à ses cheveux que cette histoire-là commence. Dans la rue, on lui demande souvent son secret pour prendre soin de ses cheveux frisés. Sa cousine lui suggère de créer une chaîne YouTube sur le sujet : le soir même, elle s’y attelle dans son petit appartement parisien de 9m2.

La "grande soeur de YouTube"

Quatre ans plus tard, elle est devenue la "grande sœur de YouTube" en s’investissant dans des causes qui lui tiennent à cœur, au-delà de la mode et des cheveux. Sa vidéo sur le harcèlement de rue, qui prodigue des conseils aux femmes pour éviter de se faire harceler dans la rue est vue un million de fois. "Parfois, les médias n’ont pas les bons messages pour les jeunes et la jeune génération", estime-t-elle. Elle a voulu son livre comme "une sorte de guide". "J’essaie d’être la grande sœur de poche. À chaque moment de la journée, si quelqu’un a envie de lire un conseil, il l’a à portée de main et sans réseau !" "J'ai envie de créer et d'aider les gens à s'accepter tels qu'ils sont", explique-t-elle.

"J’aimerais corriger ma maladresse"

Et si elle devait faire une mise à jour, que voudrait corriger, modifier ou effacer Shera Kerienski ? "Je suis maladroite dans la vie de tous les jours, estime-t-elle. Je suis tellement spontanée que je dis les choses de but en blanc et ce n’est pas toujours adroit. J’aimerais corriger ma maladresse… Mais je ne veux rien effacer d’autre : ce serait bête que je dise vouloir effacer quoi que ce soit alors que j’incite les gens à s’accepter comme ils sont !"