Patrick Sébastien : "Tous les gens à qui il arrive un drame doivent apprendre à se battre contre eux-mêmes"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Le bonheur n'est pas interdit" aux éditions Xo, c'est le nouveau livre de Patrick Sébastien, invité de Guy Birenbaum dans Mise à jour. 

Patrick Sébastien est l'invité de Guy Birenbaum dans Mise à jour pour parler de son livre, Le bonheur n'est pas interdit, aux éditions Xo. Un livre qui fait du bien, "parce que ça m'a fait du bien de l'écrire", raconte l'animateur qui a été poussé par son éditeur dans ce projet.

"J'ai un équilibre certain malgré les épreuves, j'ai appris à fabriquer mon bonheur et à ne pas vivre dans la rancune. Pour moi, le bonheur est un pont entre deux souffrances". Et Patrick Sébastien s'est créé ces passerelles. 

J'ai la chance d'être arrivé jusqu'à un milieu confortable

Le bonheur on se l'interdit nous-même, ce n'est pas la 'faute de', estime Patrick Sébastien. "J'ai la chance d'avoir grandi sans argent et d'être arrivé à un milieu confortable, je connais les deux bouts de l'échelle et on peut être heureux à tous les niveaux de l'échelle. Il faut le vouloir. Mais ce n'est pas facile. Quand je raconte l'histoire de mon gamin que j'ai perdu, c'est très difficile." 

"Tous les gens à qui il arrive un drame doivent apprendre à se battre contre eux-mêmes. Il faut apprendre à survivre pour ne pas tomber dans des dépendances artificielles", analyse-t-il, lui qui est sorti de ses problèmes d'alcool. 

Dans son livre, Patrick Sébastien évoque aussi la rançon de la célébrité :

Vous êtes à nouveau en ligne