Fabienne Carat, actrice : "À part la mort et la maladie, on peut à peu près rire de tout"

Fabienne Carat, star de la série télévisée "Plus belle la vie", est à l'affiche du théâtre du Gymnase, à Paris, à partir du 29 septembre. Son spectacle est intitulé "L'amour est dans le prêt ?"

Elle présente son spectacle comme un "seule en scène". Fabienne Carat, alias Samia dans la série télévisée Plus belle la vie, est à l'affiche du théâtre du Gymnase, à Paris, à partir du 29 septembre. Dans cette pièce, intitulée L'amour est dans le prêt ?, elle raconte "les coulisses de la vie" et livre "des petites astuces". 

Cette performance revêt "un petit côté pédagogique", confie Fabienne Carat. "Quand on prépare un mariage, quand on achète un appartement, avant la crémaillère, le jour J, il y a la rencontre avec le notaire, le banquier etc, explique la comédienne. Il y a pleins de petits conseils pour nous aider dans la vie, quand on entreprend toutes ces démarches. Et puis ceux qui sont déjà passés par-là vont s’y retrouver évidemment !" Sa recette ? "Beaucoup d'humour" et un texte appris par coeur, "à la virgule près". 

"Je m’inspire de mon parcours de vie de femme et également de copines, de femmes que j’ai observées, raconte Fabienne Carat. On a tous été trompé, quitté, ou on a quitté et on a dû se relever. Je parle de tous ces moments-là, où il faut se relever pour positiver. À part la mort de la maladie, on peut à peu près rire de tout, on se relève de tout, et l’amour fait partie des épreuves qui nous font grandir." 

Le passage de la caméra aux planches n'a pas été difficile pour l'actrice. "À partir du moment où j'étais en âge de marcher, de penser, j'avais envie d'être sur scène. Même à deux ans, je faisais déjà mes petits spectacles", raconte-t-elle.

Un BTS hôtellerie avant l'école de théâtre

Elle commence le théâtre "dans les ateliers collèges et lycée." Puis c'est le conseil d'orientation. "J'aime les langues, les voyages, les gens... du coup je suis allée en hôtellerie." La comédienne reste pudique : "J'en parlerai peut-être dans un livre, parce que ce n'est pas un passage de ma vie forcément très drôle. En tous cas, ça m'a formée." 

Son BTS en poche, à l'âge de 20 ans, elle se dirige enfin vers ce qu'elle voulait : l'école de théâtre, pendant trois ans. "Les planches, c'est mes tripes, mon sang", conclut-elle, tout simplement.