Éric Naulleau : "Ce qu’a écrit Rimbaud est prémonitoire de ce qui s’est passé à Knysna"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans la "Mise à jour" du jeudi 21 juin, Éric Naulleau, qui publie son nouveau livre "Quand la coupe déborde", revient sur dix matchs de légende au gré d’un rapprochement avec les plus célèbres œuvres de la littérature.

Éric Naulleau prévient, pendant un match, il peut devenir un "être, chauvin, bourrin, d’une extrême mauvaise foi, contestant l’arbitrage. C’est docteur Jekyll et M. Hyde, via le football." Pour autant, l’invité de la "Mise à jour" dont le livre Quand la coupe déborde paraît aux éditions Stock, a su garder la tête froide pour analyser dix matchs "de légende, pendant lesquels s’est déroulé un fait qui les a fait entrer dans une dimension, dont l’exemple emblématique serait le coup de tête de Zidane", illustre Éric Naulleau.

D’autres matchs ont marqué l’actualité, comme cet Angleterre-Argentine notamment retenu pour les deux fulgurances de Diego Maradona : "une fois avec la main de Dieu lorsqu’il marque de la main et cinq minutes plus tard, lorsqu’il marque le but du siècle en passant en revue toute l’équipe anglaise."

La tragédie de Knysna ou la "lettre du malvoyant"

Le chroniqueur fait également remarquer que football et littérature ne sont pas incompatibles. Nombre de références sont présentes dans le livre. Le parallèle est fait avec la grève de Knysna d’il y a huit ans. Eric Naulleau établit un rapprochement entre Les Lettres du voyant d’Arthur Rimbaud et celle lue par le sélectionneur de l’époque Raymond Domenech, que le journaliste rebaptise celle du "malvoyant." Aussi, l’essayiste suggère la relecture du recueil de poèmes Une Saison en enfer pour constater "que tout ce qu’a écrit Rimbaud est tout à fait prémonitoire de ce qui allait se passait à Knysna. Il a écrit Une Saison en enfer et nous avons vécu une fin de saison en enfer".

La victoire des Nord-Coréens en 1966 contre l’Italie de Gianni Rivera est également entrée dans la légende pour l’engouement que l’équipe asiatique a suscité à Middlesbrough, ville ouvrière qui soutient sans réserve cette équipe. Ainsi, 5 000 habitants de Middlesbrough ont assisté au match suivant pour soutenir la Corée du Nord, à Liverpool.

Le match du siècle selon Éric Naulleau n’est autre que la demi-finale de la Coupe du monde 1982 que les Bleus ont perdu aux tirs au but face aux Allemands : "Il s’agit du match le plus proche de la tragédie grecque par son retournement de situation. Les Français qui menaient 3-1 sont rattrapés et perdent aux tirs au but. Aussi, quand Patrick Battiston est évacué sur une civière après avoir été agressé par Schumacher, on voit Achille et Patrocle de la Guerre de Troie. Helmut Kohl se fend même d’un télégraphe envoyé à François Mitterrand dans lequel il lui dit que les dieux, comme à l’époque antique, ont choisi leur camp."

Vous êtes à nouveau en ligne