Un plan pour l'emploi bien français

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En ce début d'année, François Hollande vient de présenter un programme de lutte contre le chômage de 2 milliards d'euros qui sera financé par l’État et les Régions. Rudolf BALMER du journal allemand "Die Tageszeïtung" et Carmen VELA de la radio espagnole "CadenaSer" donnent leur analyse sur ce Plan.

Ce plan combine des allègements de charges pour les entreprises, des aides financières, par exemple une prime de 2.000 euros par jeune ou par chômeur embauché par une PME. Il s'appuie aussi sur une relance de la Formation professionnelle : un milliard d'euros pour former 500.000 chômeurs en 2016. 

Il s'agit de "mesures pour l'embauche " mais pas de réformes de fond, car on ne touche pas le temps de travail, ni les contrats, ni les indemnités de chômage, comme cela a été fait en Espagne pour relancer l'emploi après la crise de 2008. C'est pourquoi ce Plan, qui apporte des subventions supplémentaires, on se demande s'il va fonctionner car les embauches dépendent des entreprises et ces dernières ont besoin de perspectives.

Mais il n'y a pas la confiance des syndicats. De leur côté, les entrepreneurs hésitent à investir. Les correspondants constatent qu'il n'y a pas de dialogue social en France et se montrent sceptiques sur une amélioration des chiffres de l'emploi, en s'appuyant seulement sur ce plan de janvier 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne