Sivens et l'affrontement avec les militants

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La mort d'un jeune militant sur le chantier du barrage de Sivens a provoqué l'attention des journalistes européens sur un dossier ouvert depuis plusieurs mois. Les points de vue de Birgit HOLZER, correspondante allemande à Paris et de Vibeke RACHLINE du journal norvégien "AftenPosten".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans l'Europe du Nord, particulièrement en Allemagne, on voit fréquemment des affrontements entre militants écologistes et forces de l'ordre. Récemment, il y a eu des bagarres avec la police sur le chantier de la Gare centrale de Stuttgart : les écologistes ne voulaient pas que l'on fasse disparaitre des plantations d'arbres.

Les violences du week-end dernier à Sivens dans le Tarn n'ont donc pas vraiment étonné en Allemagne, mais en Norvège, ce n'est pas l'habitude . Les écologistes norvégiens se présentent comme des pacifiques. Tandis qu'à Sivens, comme à Notre-Dame -des-Landes, on a bien compris qu'il y a des radicaux, ceux que l'on appelle les "zadistes".

Le gouvernement a-t-il bien réagi ? Les deux invitées en débattent : il a réagi tardivement et aurait dû déplorer tout de suite la mort du jeune homme. Cela peut se discuter car il n'a pas eu rapidement tous les éléments pour faire une déclaration.

Vous êtes à nouveau en ligne