Réformes : "Le gouvernement s'est rendu compte du temps perdu"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est l'opinion des deux invités, Carmen VELA, correspondante de la radio espagnole "CadenaSer" dialogue avec Piero PISARRA, de la RAI Télévision, Après l'adoption cette semaine du Budget 2015 par le Conseil des Ministres, tous deux notent un changement en France.

 Oui, le discours des socialistes change ; désormais, le gouvernement essaie de convaincre les citoyens que la France ne peut pas garder une dette aussi lourde. On le voit bien, les réformes sont là avec par exemple le plan d'économies de 21 milliards d'euros prévu en 2015 sur les Dépenses publiques. Mais dans une situation de croissance nulle, cela risque d'être difficile.

Les pays du sud comme l'Italie et l'Espagne s'intéressent aussi au report des 3% du déficit budgétaire par rapport au PIB . Ces 3% devaient être réalisés fin 2015, mais le gouvernement a clairement confirmé cette semaine que ce ne serait pas le cas. D'ici au 15 octobre, il devra d'ailleurs expliquer pourquoi à ses partenaires de la zone euro et obtenir l'aval de la Commission européenne.

Ce report reste néanmoins un signal fort pour l'Italie qui pousse à rompre avec "le dogme des 3%" et demande une souplesse budgétaire. C'est pourquoi la Presse italienne a bien couvert cette actualité car elle a vu que les français recherchaient une autre voie. En Espagne et au Portugal, on va suivre de près le devenir de ce Budget et des réformes mais il est sûr que l'on ne verra pas les résultats tout de suite.