Réforme du travail en France : le début du marathon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le texte de loi n'est pas encore adopté en Conseil des ministres que déjà des mouvements très opposés à la réforme du travail sont en train de s'affirmer. Une situation commentée par Paolo LEVI, correspondant de l'agence italienne Ansa et Aurora MINGUEZ, de la Radio nationale d'Espagne (RNE).

Cela a déjà été fait en Allemagne, Irlande, Espagne, Portugal ou Italie et pour quel résultat ?

Et laisser des chômeurs sans aucune activité, notamment les jeunes, dont le taux de chômage est élevé en Espagne et en Italie ?

Certes, les emplois sont précaires mais pour un jeune, c'est souvent un "premier emploi" sur un marché du travail qui ne peut plus être comme avant.

L'Italie a mis en place un nouveau contrat à durée indéterminée, mais dont les droits croissent avec l'ancienneté du salarié.

On est tout de même à un tournant où la génération qui détient des emplois durables signerait un accord pour que ses enfants se retrouvent dans un avenir précaire ? Dans ce cas, les Français font bien de protester et de manifester. 

Dans ce "Micro européen", les points de vue contrastés des deux invités. 

Vous êtes à nouveau en ligne